BFMTV

États-Unis: le bébé arraché au ventre de sa mère enceinte a ouvert les yeux

Une femme enceinte - Image d'illustration

Une femme enceinte - Image d'illustration - Philippe Huguen - AFP

Le nouveau-né reste dans un état critique et sous étroite observation dans un hôpital de Chicago.

La presse américaine rapportait il y a quelques semaines un tragique fait divers, au cours duquel Marlen Ochoa, une jeune femme de 19 ans, a trouvé la mort à Chicago après avoir été étranglée. Elle était alors enceinte de plusieurs mois et son bébé lui avait également été retiré du ventre. Et comme le relate cette semaine le média NBC, le nouveau-né, qui reste dans un état critique selon les autorités, a ouvert les yeux ce dimanche.

Les faits remontent au 23 avril dernier. Ce jour-là, la victime s'était rendue chez une certaine Clarisa Figueroa, 46 ans, rencontrée sur un groupe Facebook d'entraide entre femmes enceintes. Au fil de la discussion, Marlen Ochoa avait été invitée chez la quadragénaire, qui devait lui offrir des habits de nouveaux-nés. 

Test ADN et arrestation

Quelques heures plus tard, Clarisa Figueroa avait été retrouvée, devant son domicile, ses mains et son t-shirt couverts de sang, un nouveau-né dans les bras, en train d'attendre les secours. A une voisine, elle aurait affirmé: "je me suis levée et le bébé est sorti" et a été emmenée d'urgence à l'hôpital où aucun signe d'accouchement n'a été noté. 

Par la suite, l'identité réelle du nouveau-né a été confirmée par un test ADN et la principale suspecte a quant à elle été arrêtée et placée en garde à vue avec trois autres personnes: sa fille et bon beau-fils, ainsi que son propre compagnon. Le corps sans vie de Marlen Ochoa avait quant à lui été retrouvé dans une poubelle du jardin et sa voiture retrouvée garée non loin de la maison. Les funérailles de la victime doivent avoir lieu ce samedi. 

Hugo Septier