BFMTV

Etats-Unis: l'histoire du SDF et de la conductrice était en fait une supercherie

Johnny Bobbit et KateMcClure, deux des trois créateurs de la supercherie

Johnny Bobbit et KateMcClure, deux des trois créateurs de la supercherie - GoFundMe

Ils risquent jusqu'à dix années de prison pour escroquerie.

De héros d'une belle histoire qui avait bouleversé l'opinion publique à suspect d'escroquerie en bande organisée, il n'y a finalement qu'une tenue limite que ces trois Américains ont allègrement foulé du pied. Comme le raconte le média ABC, les faits remontent à octobre 2017. Ce jour-là, Kate McClure, une automobiliste, tombe en passe d'essence. Elle est secourue par un certain Johnny Bobbit, un SDF qui lui prête de l'argent afin qu'elle puisse repartir.

En guise de remerciements, la jeune femme avait ouvert une page de crowdfunding ou elle appelait les internautes à un petit geste financier afin de rembourser son sauveur. En tout, ce sont 400.000 dollars qui ont été récoltés, soit l'équivalent de 360.000 euros. A l'époque, l'histoire avait fait le tour des médias nationaux et internationaux, qui avaient souligné la sollicitude de l'automobiliste.

Jusqu'à 10 ans de prison

Comme le signale toujours ABC, le SDF n'aurait en fait reçu "que" 65.000 euros sur la somme totale récoltée. Selon ce dernier, Kate McClure et son compagnon Mark D'Amico auraient dépensé le reste des fond en voyages.

Pire encore, tous trois auraient finalement inventé l'histoire de sauvetage. Comme le révèle Le Parisien, dans un SMS, Kate assure que Johnny est bien SDF mais qu'il ne lui est jamais venu en aide. L'histoire a en fait été inventée afin de pouvoir toucher une somme d'argent avec la complicité du sans-abri.

L'ensemble des donateurs ont été remboursée par le site GoFundMe. Les trois suspects risquent jusqu'à dix ans de prison de la part de la justice américaine qui a été saisie du dossier. 

Hugo Septier