BFMTV

Etats-Unis: Brendan Dassey, condamné à perpétuité rendu célèbre par un documentaire, bientôt libéré

Brendan Dassey dans un reportage.

Brendan Dassey dans un reportage. - Capture d'écran d'une vidéo Youtube ABC News

Brendan Dassey a vu récemment sa condamnation pour le viol et le meurtre d'une femme en 2005 annulée par un magistrat. Si un procès en appel est déjà prévu, le juge vient de décider qu'il avait désormais le droit de quitter la prison onze ans après y être entré. Le cas de ce prisonnier, dont un documentaire avait raconté l'histoire, divise l'Amérique.

Brendan Dassey, condamné dans une affaire de viol et d’homicide dont l’instruction est particulièrement controversée aux Etats-Unis, s’apprête à être libéré après sa condamnation en première instance. L’Etat du Wisconsin a annoncé qu’il se pourvoyait en appel contre cette décision mais Brendan Dassey pourra préparer sa défense lors de son second procès en-dehors des murs d’une prison.

Un documentaire influent

En 2005, la photographe Theresa Halbach disparaissait dans le Wisconsin, plus précisément dans le comté de Manitowoc. Sa mort est bientôt établie. Après avoir purgé dix-huit ans de prison dans une précédente affaire pour laquelle il avait fini par être innocenté, Steven Avery avait rapidement été soupçonné puis arrêté par la police locale. Son neveu, Brendan Dassey, alors âgé de seize ans avait lui aussi été interpellé. Les deux hommes avaient été condamnés à perpétuité deux ans plus tard en 2007 pour le viol et le meurtre de la photographe.

Cette histoire avait abondamment été relayée par la presse et une équipe de documentaristes avait suivi pas à pas ces péripéties pour en tirer le film "Making a Murderer". Des images présentées dans le documentaire donnaient une vision particulièrement négative de l’attitude des enquêteurs envers Brendan Dassey, adolescent limité intellectuellement, entre autres interrogé en l’absence de sa mère ou d’un avocat.

Des aveux suspects

Ces révélations ont eu un fort impact aux Etats-Unis. Et c’est moins d’un an après leur diffusion qu’en août dernier le juge fédéral William E. Duffin a annoncé l’annulation de la condamnation du jeune homme aujourd’hui âgé de vingt-sept ans. Selon lui, les aveux faits à l'époque par Brendan Dassey devant les enquêteurs n’étaient pas recevables.

Lundi dernier, le juge Duffin a donc complété cette mesure en permettant à Brendan Dassey de quitter sous peu sa cellule pour retrouver son foyer du Wisconsin considérant qu’il ne présentait pas de risque de fuite et n’était pas dangereux pour la communauté. Comme le note le New York Times, le prisonnier Brendan Dassey s’est bien tenu dans l’univers carcéral. Ses seules transgressions du règlement pénitentiaire sont les suivantes: il a accepté des paquets de nouilles asiatiques que lui a transmis un autre détenu sans la permission des autorités ; il a possédé des articles munis d’un ruban ; enfin, il a noté des scores de rencontres sportives sur des formulaires délivrés par la prison.

R.V.