BFMTV

Espagne: les autorités sur la trace d'un crocodile du Nil aperçu dans un fleuve

Un crocodile du Nil - Image d'illustration

Un crocodile du Nil - Image d'illustration - FETHI BELAID / AFP

Jusqu'à présent, les indices retrouvés par les autorités locales n'ont pas permis de retrouver la trace du reptile, mais celle d'une loutre.

Depuis maintenant plusieurs jours, la région de Valladolid, en Espagne, est en alerte. Le week-end passé, une alerte a été lancée après que plusieurs personnes ont rapporté, à proximité du Douro, un fleuve qui termine sa course au Portugal, la présence d'un crocodile du Nil. Le reptile, qui peut atteindre jusqu'à quatre mètres à l'âge adulte, est également réputé pour s'en prendre aux humains. 

"C'était un crocodile qui mesurait entre 1,5 et 2 mètres.[...] Je l'ai vu se déplacer dans l'eau avant de disparaître sous la surface. Je n'ai jamais été aussi proche d'un crocodile auparavant", a rapporté, auprès du Guardian, Francisco Sánchez, un officier de police de Simancas, qui lui-même aurait vu l'animal. 

Pas de trace de l'animal

Sitôt l'alerte donnée, plusieurs policiers ainsi que des membres d'associations spécialisés dans la faune et la flore ont été mobilisés, quadrillant plusieurs parties du fleuve. Si l'hypothèse des autorités reste que l'animal aurait été adopté par un propriétaire qui ne se serait pas informé de sa taille une fois atteint l'âge adulte, le crocodile reste pour l'heure introuvable, souligne El Diario.

"Rien n'indique qu'un grand reptile s'est trouvé ici, bien que cela ne signifie pas qu'il n'existe pas", explique Fernando Gómez, l'un des pisteurs professionnels travaillant avec la Garde civile et la Seprona, le service de la protection de la nature espagnol. 

Durant quelques heures, une rumeur selon laquelle un nid de crocodiles avait été découvert a finalement été démentie. En réalité, le nid appartenait à une loutre, comme en attestaient les restes alimentaires et les excréments trouvés sur place.

Prudence

Pour autant, le principe de précaution s'impose logiquement. Dans un communiqué publié sur Twitter, la municipalité de Simancas a appelé à la prudence, et à se tenir à bonne distance du fleuve jusqu'à la fin des recherches.

"Nous demandons aux résidents et aux promeneurs de ne pas s'approcher des berges et de ne pas se baigner jusqu'à ce que l'animal soit capturé."
Hugo Septier