BFMTV

Equateur, Brésil, Russie: où en est la législation sur l'homosexualité dans le monde?

Des personnes célébrant la légalisation du mariage homosexuel en Equateur.

Des personnes célébrant la légalisation du mariage homosexuel en Equateur. - Rodrigo BUENDIA / AFP

Alors que l'Equateur est devenu le 28ème Etat à légaliser le mariage entre deux personnes de même sexe, certains pays considèrent encore l'homosexualité comme un crime.

Le 13 juin, la Cour constitutionnelle d'Equateur a annoncé qu'elle approuvait le mariage "égalitaire". Une étape supplémentaire pour cet Etat sud-américain qui en 2015 avait reconnu l'union de fait des homosexuels.

Le même jour, la Cour suprême brésilienne a décidé de criminaliser l'homophobie, la rendant équivalente au délit de racisme. Une mesure importante pour les minorités sexuelles de ce pays où beaucoup de personnes LGBT sont assassinées.

L'Amérique du Sud de plus en plus progressiste 

De manière générale, les législations sud-américaines sont assez progressistes. L'Argentine, la Colombie, l'Uruguay, le Brésil - et désormais l'Equateur - permettent aux couples de même sexe de se marier. Le Chili autorise lui l'union mais pas le mariage. 

Seul le Guyana, petit Etat au nord du continent, criminalise encore l'homosexualité - condamnant ceux qui ont des relations à la prison à vie.

Autre pays problématique: le Paraguay où la liberté d'expression des personnes homosexuelles est menacée selon l’association internationale des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexes (ILGA).

Comparez les différentes législations à travers le monde

Depuis trois ans, l'ILGA publie et actualise une carte mondiale des lois concernant l'orientation sexuelle. Grâce notamment à leurs données, nous avons pu dresser notre propre carte. 

Vous pouvez également utiliser l'outil ci-dessous en écrivant le nom d'un pays pour voir quelle est sa législation concernant les unions entre personnes de même sexe.

En tout, onze états condamnent encore les homosexuels à la peine de mort selon l'ILGA: la Mauritanie, le Nigeria*, la Somalie*, le Soudan, l'Afghanistan*, l'Iran, le Pakistan, le Qatar, l'Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et le Yémen.

Plus globalement, c'est en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie qu'on trouve les législations les plus dures vis-à-vis des homosexuels. Dans ces trois régions, seul l'Afrique du Sud et Taïwan ont légalisé le mariage entre personnes du même sexe, respectivement en 2005 et en 2019.

*L'homosexualité est passible de la peine de mort "seulement" dans certaines régions de ces Etats. Dans le reste du pays, les relations entre personnes du même sexe sont passibles d'une peine de prison. 

Louis Tanca