BFMTV

En Espagne, la ville de Madrid s'attaque à ses perruches invasives

L'expansion rapide des perruches argentines en Espagne menace l'écosystème et la sécurité des riverains.

L'expansion rapide des perruches argentines en Espagne menace l'écosystème et la sécurité des riverains. - Philippe Huguen - AFP

La ville de Madrid a décidé lundi de réduire de façon drastique sa population de quelque 12.000 perruches argentines dont l'expansion rapide menace l'écosystème et la sécurité des riverains.

La mairie de Madrid a annoncé dans un communiqué publié lundi un plan qui vise à "réduire et contrôler la population" sans fixer d'objectifs chiffrés. La ville prévoit de chasser ces oiseaux et de stériliser leurs oeufs dans les nids pour que les femelles continuent à les couver au lieu d'en pondre de nouveaux.

Ces petits perroquets au plumage vert pomme et à la gorge gris souris, également connus comme perruches moines, "sont devenus une préoccupation pour nombre de citoyens" et "nous avons reçus de nombreuses plaintes", a affirmé Borja Carabante, élu municipal chargé de l'environnement.

Augmentation de 33% en 3 ans

Les perruches se "disputent la nourriture d'autres espèces", ont une activité "prédatrice" et endommagent les tiges et les pousses qu'elles utilisent pour construire leurs nids. Ces nids construits en hauteur dans les arbres, de 50 kilos en moyenne mais "pouvant atteindre jusqu'à 200 kg", "mettent en danger les citoyens" selon la mairie.

Importées à l'origine comme oiseaux de compagnie, ces perruches ont quitté leurs cages et proliféré dans les parcs de la capitale. Leur nombre a augmenté de 33% depuis 2016, passant de 9000 à 12.000, selon une étude de la Société espagnole d'ornithologie (SEO/Birdlife) citée par l'autorité municipale. Les perruches argentines sont classées "espèces exotiques invasives" dans la loi espagnole.

A.L. avec AFP