BFMTV

Egypte: la police a enquêté sur l'étudiant italien assassiné avant qu'il ne disparaisse

L'ambassadeur d'Italie en Egypte le 4 février 2016 à la morgue où le corps d'un étudiant italien a été amené - Mohamed El-Shahed-AFP

L'ambassadeur d'Italie en Egypte le 4 février 2016 à la morgue où le corps d'un étudiant italien a été amené - Mohamed El-Shahed-AFP - -

Le parquet a indiqué vendredi que la police égyptienne avait enquêté sur l'étudiant italien retrouvé assassiné en 2014 avant que celui-ci ne disparaisse.

Le parquet a indiqué vendredi 9 septembre que la police égyptienne avait brièvement enquêté sur Giulio Regeni, l'étudiant italien retrouvé assassiné en 2014, quelques jours avant que celui-ci ne disparaisse. L'étudiant avait disparu au Caire en février 2014 puis avait été retrouvé mort dans un fossé, à moitié dénudé, avec des traces de sévices sur le corps.

Un corps atrocement mutilé et torturé

Elle avait ensuite clôt le dossier, considérant que ses activités n'étaient pas nuisibles. Giulio Regeni avait disparu le 25 janvier en plein coeur du Caire, et son corps avait été retrouvé 9 jours plus tard en bordure d'autoroute dans la banlieue de la capitale, atrocement mutilé et torturé. 

Les réseaux sociaux et les milieux diplomatiques au Caire évoquaient la piste d'une possible bavure policière, dans un pays où la police et les services de renseignements sont accusés régulièrement par les organisations de défense des droits de l'Homme d'arrêter et de détenir sans procès, voire de violenter ou torturer. Plusieurs cas de morts violentes d'Egyptiens dans les commissariats ont donné lieu récemment à des procès contre des policiers.

la rédaction avec AFP