BFMTV

Deux morts au Karabakh malgré la détente entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie

Le président de l'Arménie, Serge Sarkissian, le 6 avril 2016.

Le président de l'Arménie, Serge Sarkissian, le 6 avril 2016. - STEFFI LOOS / AFP

Un soldat azerbaïdjanais et un arménien ont été tués ce mardi dans des affrontements dans la région disputée du Nagorny-Karabakh, quelques heures seulement après l'engagement des présidents des deux pays réunis à Vienne à respecter un cessez-le-feu.

Les présidents Serge Sarkissian (Arménie) et Ilham Aliev (Azerbaïdjan) ont affirmé lundi soir à l'issue de leur rencontre "leur engagement au cessez-le-feu et à un règlement pacifique" du conflit pour le contrôle du Nagorny-Karabakh. Ce qui n’a pas empêché la mort d’un soldat de chaque pays au Karabakh.

Un soldat du Nagorny-Karabakh mort aussi

C'était leur première rencontre depuis de violents affrontements qui ont fait au moins 110 morts, des civils et des militaires des deux camps, début avril. "Tout de suite après les pourparlers de Vienne, la partie arménienne a violé le cessez-le-feu", a accusé le ministère azerbaïdjanais de la Défense dans un communiqué. "Un soldat azerbaïdjanais a été mortellement blessé dans le bombardement des positions azerbaïdjanaises", poursuit le texte.

Le ministère de la Défense du Nagorny-Karabakh a de son côté accusé Bakou d'avoir bombardé ses positions sur la ligne de démarcation. "Un soldat de l'armée du Nagorny-Karabakh a été tué dans le secteur sud de la ligne de front", a déclaré le ministère.

A.M avec AFP