BFMTV

Des frappes aériennes de la coalition près d'Ajdabiah, en Libye

FRAPPES DE LA COALITION À AJDABIAH EN LIBYE

FRAPPES DE LA COALITION À AJDABIAH EN LIBYE - -

par Mohamed Abbas ZOUEITINA, Libye (Reuters) - La coalition internationale a bombardé dans la nuit de dimanche à lundi les forces de Mouammar Kadhafi...

par Mohamed Abbas

ZOUEITINA, Libye (Reuters) - La coalition internationale a bombardé dans la nuit de dimanche à lundi les forces de Mouammar Kadhafi près d'Ajdabiah, ont déclaré des rebelles.

Ajdabiah est une ville stratégique dans l'est de la Libye que les insurgés souhaitent reprendre aux forces de Mouammar Kadhafi.

"Il y a eu des frappes aériennes jusque tôt ce matin. Les rebelles ont attaqué vers 03h00 et les forces de Kadhafi ont riposté. Elles se trouvent toujours aux entrées Est d'Ajdabiah", a déclaré Ahmed al Tir, un combattant rebelle à Zoueïtina, à une quinzaine de kilomètres d'Ajdabiah.

"Les frappes aériennes ont visé les entrées Est de la ville. Je les ai vues de mes propres yeux et je pense qu'il y a eu également des frappes sur les entrées Ouest de la ville mais j'ai seulement vu de la fumée s'élever de cette direction", a-t-il ajouté.

D'autres rebelles ont dit que les frappes aériennes avaient essentiellement visé les entrées Ouest et qu'elles avaient débuté dimanche soir.

Prié de dire quand les insurgés allaient tenter de reprendre Ajdabiah, un autre combattant rebelle, Ahmed al Ebeidi, a répondu: "Nous attendons que les Français les bombardent. Nous sommes certains qu'ils vont le faire. Nous attendons aussi de recevoir de nouveaux équipements."

L'armée française a été la première samedi à lancer des frappes aériennes contre les forces de Mouammar Kadhafi.

"Si nous n'obtenons pas une aide plus importante de la part de l'Occident, les forces de Kadhafi nous mangeront tout cru", a prévenu Nouh Mousmari, un rebelle, en rappelant le type d'équipements découvert sur la route entre Benghazi et Ajdabiah après de précédentes frappes aériennes sur les troupes du régime libyen.

Des chars et d'autres armements lourds ont été détruits par des frappes aériennes sur cette route stratégique longeant la Méditerranée.

Tarik Boukhamadah, un rebelle, a affirmé que les forces de Mouammar Kadhafi avaient subi d'autres bombardements entre Ajdabiah et Brega, un port pétrolier aux mains des forces gouvernementales un peu plus à l'ouest.

Bertrand Boucey pour le service français

REUTERS