BFMTV

Corruption: un nouveau ministre turc contraint de démissionner

Muammer Güler entouré des ministres des Affaires Etrangères et du ministre de l'Economie turcs, le 24 décembre à l'aéroport d'Ankara.

Muammer Güler entouré des ministres des Affaires Etrangères et du ministre de l'Economie turcs, le 24 décembre à l'aéroport d'Ankara. - -

Le ministre turc de l'Intérieur, Muammer Güler, éclaboussé par un vaste scandale de corruption, a annoncé mercredi sa démission peu après celui de son collègue de l'Economie.

Muammer Güler, ministre turc de l'Intérieur démissionne après des soupçons de corruption. Cette démission intervient après celle du ministre de l’Économie turc.

Les fils de ces deux membres influents du gouvernement islamo-conservateur du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, ont été inculpés et incarcérés dans le cadre d'une importante affaire de corruption.

"J'avais demandé le 17 décembre au Premier ministre d'être excusé de mes fonctions, aujourd'hui je lui ai remis ma décision en écrit", a précisé Güler dans un communiqué.

Vingt-quatre personnes en détention préventive

Vingt-quatre personnes, dont les fils des ministres de l'Economie et de l'intérieur, ainsi que des hommes d'affaires et le PDG de la banque publique Halkbank ont été inculpés et placées en détention préventive lors du week-end pour leur implication supposée dans un scandale financier de grande ampleur.

Le coup de filet opéré par la police le 17 décembre a terni le prestige d'Erdogan dont le parti est au pouvoir depuis 2002 et qui s'était érigé comme le héros de la lutte anti-corruption dans le pays.

La rédaction