BFMTV

Coronavirus: le Brésil et les Etats-Unis franchissent des caps macabres

(photo d'illustration)

(photo d'illustration) - Miguel Schincariol

Ils sont les deux pays les plus touchés par la pandémie, et, avec respectivement 150.000 morts et 90.000 morts depuis le début de la crise, le Brésil et les Etats-Unis ont déjà payé de lourds tributs à la maladie.

Les deux pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus ont atteint mercredi des caps macabres, les Etats-Unis dépassant les 150.000 morts, et le Brésil franchissant pour sa part la barre des 90.000 décès liés au Covid-19.

L'épidémie est très virulente dans le plus grand pays d'Amérique latine, qui enregistre une moyenne de plus de 1000 morts par jour sur sept jours glissants depuis début juillet.

1270 morts en 24h aux Etats-Unis

De son côté, la première puissance mondiale, qui avait annoncé fin février son premier mort lié au nouveau coronavirus, déplore cinq mois plus tard 150.000 victimes, soit l'équivalent de la ville de Savannah, en Géorgie.

Après avoir connu une amélioration vers la fin du printemps, les Etats-Unis voient depuis fin juin l'épidémie repartir à la hausse, notamment dans le sud et l'ouest du pays, où de nombreux Etats avaient rapidement assoupli leurs mesures de confinement, comme l'appelait de ses voeux le président Donald Trump.

Confrontée à la lenteur des tests de dépistage et à des insuffisances dans le suivi des contacts des personnes contaminées, la touristique Floride a ainsi enregistré mercredi à elle seul 216 nouveaux décès en 24 heures, un record pour cet Etat.

Au total, le pays a enregistré mercredi près de 1270 morts supplémentaires en une journée, et plus de 68.000 nouveaux cas, remontant ainsi aux niveaux enregistrés ces deux dernières semaines, après une légère baisse au cours du week-end.

R.V. avec AFP