BFMTV

Chaque année, un manchot nage 8.000 km pour remercier son sauveur

-

- - Jean-Jacques Boujot - Flickr - CC

Une amitié qui dure. Un Brésilien reçoit chaque année la visite d'un manchot qu'il avait sauvé d'une marée noire. Une relation qui fascine les zoologistes.

8.000 kilomètres à la nage. C'est ce que parcourt chaque année un manchot pour remercier son sauveur, Joao Pereira de Souza. Ce pêcheur brésilien de 71 ans avait recueilli le palmipède il y a 5 ans, lors d'une marée noire sur les côtes brésiliennes. 

Une semaine de soins intensifs

Le manchot, couvert de mazout, était incapable de se déplacer. Alors Joao avait décidé de le recueillir, de le nettoyer et le couvrir pendant une semaine, avant de lui rendre sa liberté. Un geste qui allait provoquer chez le manchot une réaction pour le moins inattendue.

Chaque année depuis cinq ans, Dindim, comme l'a surnommé Joao, parcourt les 8.000 kilomètres qui le séparent du Brésil pour rendre visite à son bienfaiteur.

Une relation d'égal à égal

"Personne d'autre n'a le droit de le toucher. Si quelqu'un s'approche, il donne des coups de bec. Mais moi, il s'assied sur mes genoux, me laisse le doucher et m'autorise à le nourrir de sardines et à le cajoler" raconte le pêcheur. "Je l'aime comme mon propre enfant, et je crois qu'il m'aime" s'émeut Joao.

Pour les scientifiques, cette amitié est incroyable.

"Nous pensons qu'il voit en Joao un autre manchot, et c'est la raison de cette amitié sans limite" explique un biologiste marin brésilien au site ITV. Pour le pêcheur, la raison est toute autre. "Il est juste reconnaissant" selon Joao qui se réjouit que "chaque année, il abandonne son foyer et les siens pour passer une journée" avec lui.

Paul Aveline