BFMTV

Centrafrique : « Nous voulons que l'armée française intervienne », dit l'archevêque de Bangui

L'archevêque de Bangui appelle "au calme".

L'archevêque de Bangui appelle "au calme". - -

Pour Mgr Nzapalenga, qui soutient l'intervention de la France dans son pays, « les exactions ont trop duré ».

Alors que l'intervention française a commencé ce vendredi en Centrafrique, l'archevêque de Bangui, où ont commencé à défiler les patrouilles, a exprimé son soutien sur RMC et BFMTV.
« Les civils, sans armes, sont pris à partie. Nous voulons que l'armée française intervienne. » Dieudonne Nzapalainga a également lancé « un appel au calme, à la vigilance et à la retenue », et conclu par un message pacifique : « En aucun cas je ne demanderais à un chrétien de tuer son frère musulman, je dis la même chose pour les musulmans, nous sommes des frères, nous devons nous aimer et avoir un destin commun. »

La rédaction