BFMTV

Centrafrique : 2 soldats français tués

Les soldats français ont entamé lundi une délicate opération de désarmement des milices et groupes armés.

Les soldats français ont entamé lundi une délicate opération de désarmement des milices et groupes armés. - -

Après la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela, François Hollande se rendra à Bangui ce mardi.

Deux soldats français ont été tués en Centrafrique dans la nuit de lundi à mardi dans le cadre d'une patrouille de l'opération Sangaris, a indiqué ce mardi l'armée française à BFMTV. L'information a été confirmée par l'Elysée alors que François Hollande sera dans la soirée à Bangui à l’issue de l’hommage à Nelson Mandela, en Afrique du Sud.
Il s'agissait de militaires du 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine de Castres qui « ont perdu la vie pour en sauver beaucoup d'autres », a précisé le communiqué. Les soldats français ont entamé lundi une délicate opération de désarmement des milices et groupes armés, après une nouvelle vague de violences meurtrières qui avait près de 400 morts dans la capitale. La Centrafrique est plongée dans le chaos et un engrenage de violences communautaires et inter-religieuses entre chrétiens et musulmans depuis le renversement en mars du président François Bozizé par une coalition hétéroclite à dominante musulmane, la Séléka. Samedi, François Hollande avait vivement critiqué le président centrafricain et ex-chef rebelle Michel Djotodia, l'accusant notamment d'avoir « laissé faire » les derniers massacres à Bangui.

La Rédaction avec AFP