BFMTV

CARTE - L'évolution des combats dans l'Est de l'Ukraine

Cela fait plusieurs mois qu'une guerre de positions se tient aux portes de la Russie.  Comment les combats ont-ils évolué sur le terrain ?

Cela fait plusieurs mois qu'une guerre de positions se tient aux portes de la Russie. Comment les combats ont-ils évolué sur le terrain ? - Francisco Leong - AFP

Alors que les soupçons de la participation russe à la rébellion ukrainienne n'ont jamais été si forts, les séparatistes se rapprochent de la ville portuaire de Marioupol; une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU s'est tenue ce jeudi. Comment la situation sur place a-t-elle évolué? La réponse en carte animée.

Le choses s'accélèrent dans l'Est de l'Ukraine. Alors que les combats entre l'armée et les rebelles pro-russes se rapprochent dangereusement de la ville portuaire de Marioupol, des témoignages font état de la présence de plusieurs milliers de soldats russes aux côtés des milices rebelles. 

Cela fait plusieurs mois qu'une terrible guerre de positions se tient aux portes de la Russie. Elle a déjà fait plus de 2.200 victimes. Mais la situation y est si confuse qu'il est difficile de se représenter le rapport de forces sur le terrain.

Des documents publiés sur le site du gouvernement ukrainien peuvent y aider. Il s'agit de cartes de situation extrêmement précises mises à jour quotidiennement, depuis le 13 août jusqu'au 28 août, avec une interruption du 24 au 26. Les faits ne les ont pour l'instant pas démenties.

Mises bout à bout, elles permettent de se représenter l'évolution des combats dans les zones de Donetsk, Marioupol et Lougansk.

A la lumière de ces cartes, on remarque que durant ces quinze jours, les combats sont à la fois très nombreux et très dispersés. Ils n'ont pas permis à l'un ou l'autre camp d'avancer significativement, sinon ces derniers jours, lorsqu'ils se sont déportés au sud. Le 27 août, les rebelles ont pris le contrôle du port de Novoazovsk, s'ouvrant ainsi la voie vers Marioupol.

Reste la question des troupes russes combattant aux côtés des rebelles, figurant sur les deux dernières cartes. La Russie l'a toujours nié. Même aujourd'hui, alors qu'un chef rebelle lui-même a confirmé à Russia Today ce que le gouvernement ukrainien clame depuis des semaines.

Cette multiplication des rapports évoquant la présence de militaires russes sur le sol ukrainien a provoqué jeudi la réunion en urgence du Conseil de sécurité à l'ONU, à la demande de la Lituanie, puis de l'Otan.

A LIRE AUSSI

>> Ukraine: la Russie accusée d'"invasion" militaire dans l'Est

>> Ukraine: la tactique balkanique gagnante de Poutine