BFMTV

Brexit: les personnes âgées ont voté la sortie, les jeunes le maintien

-

- - Paul Faith - AFP

75% des 18-24 ans auraient voté en faveur du maintien contre seulement 44% des 50-64 ans et 39% des 65 ans et plus.

Londres contre le reste de l'Angleterre, l'Ecosse et le Pays de Galle contre l'Angleterre. Si la fracture du vote au Brexit est géographique, elle est aussi démographique. Selon ce sondage réalisé hier à la sortie des urnes par l'institut YouGov, les écarts sont très importants selon les catégories d'âge. Avec d'un côté des jeunes électeurs largement favorables au maintien et des personnes âgées qui ont plébiscité la sortie de l'UE. Voilà comment se répartissent les votes:

18-24 ans: 75% en faveur du maintien 

25-49 ans: 56% en faveur du maintien

50-64 ans: 44% en faveur du maintien

65 ans et plus: 39% en faveur du maintien

La mobilisation des jeunes trop tardive

Un écart de 36 points donc entre les 18-24 ans et les plus de 65 ans. Et si c'est la sortie qui l'a finalement emporté c'est que les catégories qui votent le plus sont celles qui étaient favorables à la sortie. Et ce malgré une mobilisation de dernière minute pour l'inscription sur les listes électorales. Ainsi, plus de 1,2 million d'électeurs s'étaient inscrits depuis le début juin et les deux tiers d'entre eux étaient âgés de moins de 35 ans. Une mobilisation trop tardive qui n'aura donc pas suffit.

Si ces résultats par catégorie d'âge seront certainement affinés dans les prochains jours, ils confirment en tout cas les études précédentes réalisées durant la campagne. Et les amplifient même. Dans celle-ci par YouGov les 17 et 19 juin dernier, l'écart sur le maintien n'était que de 31 points entre les plus jeunes et les plus âgés des électeurs.

-
- © -

Si les très jeunes ont voté massivement en faveur du "remain", ce sont globalement les moins de 50 ans qui étaient pro-européens. Chez les 25-49 ans, le "leave" était aussi minoritaire. Une minorité (44%) d'entre eux étaient favorables à une sortie de l'UE selon le sondage d'hier. 

Ce sont donc globalement les seniors qui ont choisi de quitter l'UE. Ce sont pourtant ceux qui devront vivre le moins longtemps avec cette décision définitive note YouGov. Tenant compte de l'espérance de vie moyenne, l'institut a calculé que les 18-24 ans vivront durant 69 ans dans une Grande-Bretagne hors de l'UE, 52 ans pour les 25-49 ans et seulement 16 ans pour les 65 ans et plus. En décidant pour les jeunes, les seniors ont remis au goût le "No Future" des punks britanniques...

Frédéric Bianchi