BFMTV

BHL victime du "complotisme" en Tunisie

BHL a été accueilli aux cris de "BHL dégage!" et "Non aux intérêts sionistes en Tunisie".

BHL a été accueilli aux cris de "BHL dégage!" et "Non aux intérêts sionistes en Tunisie". - Kenzo Tribouillard -AFP

Bernard Henri Lévy a été chahuté à son arrivé à l'aéroport de Tunis dans la nuit de vendredi à samedi. Il dénonce sur BFMTV les effets du "complotisme".

"A la minute où j’ai posé pied sur le sol tunisien, les hypothèses les plus folles ont commencé à se multiplier, que je venais voir un islamiste tunisien, que je venais renverser le président de la République, que je venais comploter contre le régime."

Bernard-Henri Lévy a été accueilli dans la nuit de vendredi à samedi aux cris de "BHL dégage!" et "Non aux intérêts sionistes en Tunisie", à l'aéroport de Tunis Carthage.

"Il s'est passé un symptôme de cette maladie moderne qui s'appelle le complotisme", estime le médiatique écrivain et philosophe français.

Des dizaines de Tunisiens ont manifesté dans la nuit de vendredi à samedi à l'aéroport de Tunis-Carthage. Les manifestants ont bloqué la sortie principale des visiteurs à l'aéroport, poussant des agents de sécurité à faire sortir l'écrivain par une porte secondaire, a précisé Shems FM.

Selon le blogueur Slim Amamou, des passagers l’ont vu embarquer à l’aéroport de Paris, et ont passé le mot sur les réseau sociaux, ce qui explique la formation de ce comité d’accueil à Tunis.

"Je venais à Tunis pour participer à une réunion de Libyens pour une rencontre de réconciliation en ma présence", raconte l'homme à chemises blanches dont la dernière pièce a fait un flop.

K. L.