BFMTV

Explosions à Beyrouth: une victime française française identifiée

Un architecte français figure parmi les victimes des explosions du port de Beyrouth.

Un mort français a été identifié parmi les victimes des explosions survenues mardi à Beyrouth a appris BFMTV auprès de la famille de la victime.

Il s'agit de l'architecte Jean-Marc Bonfils, installé à Beyrouth, où il avait pris part notamment à des projets de restauration de bâtiments détruits par la guerre, a annoncé la ministre de la Culture Roselyne Bachelot tard dans la soirée.

"C’était le chaos total. Il y avait des débris partout. On marche entre les voitures. Les sirènes des ambulances hurlent de partout", a témoigné sur BFMTV Ghassan Hajjar, un ami de la victime.

Ne trouvant pas son ami, Ghassan Haajar a raconté à BFMTV s'être rendu avec plusieurs personnes dans son appartement. Ils retrouvent le ressortissant français qui est amené dans un ambulance.

"Aux urgences, on ne laisse personne rentrer. C’est seulement au bout de trois heures qu’on me dit d’aller peut-être vers la morgue. Je vais vers la morgue et j’identifie le corps", raconte Gassan Haajar.

Selon un premier décompte, 21 personnes de nationalité française ont été blessées dans les explosions survenues dans la capitale libanaise. Selon un dernier bilan provisoire du ministère de la Santé libanais, au moins 113 personnes ont péri et 4000 ont été blessées.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV