BFMTV

Beyrouth: les explosions peut-être dues à des "matières explosives confisquées"

Les deux explosions survenues dans la capitale pourraient avoir été provoquées par des matières explosives confisquées et stockées "depuis des années" dans un entrepôt du port selon un haut responsable de la sécurité.

Les violentes explosions au Liban qui ont secoué mardi le port de Beyrouth pourraient être dues à des "matières explosives" confisquées et stockées dans un entrepôt "depuis des années", a estimé mardi un haut responsable de la sécurité.

"Il semble qu'il y ait un entrepôt contenant des matières confisquées depuis des années, et il semblerait qu'il s'agissait de matières très explosives", a indiqué le directeur général de la Sûreté générale Abbas Ibrahim, interrogé par des télévisions en se déplaçant dans le secteur.

"Les services concernés mènent l'enquête, ils diront quelle est la nature de l'incident", a-t-il ajouté.

H.G. avec AFP