BFMTV

Batteur d'AC/DC: les accusations de complot pour meurtre volent en éclats

Phil Rudd, batteur du groupe AC/DC, était soupçonné d'avoir engagé un tueur à gages pour perpétrer deux assassinats, mais la justice néo-zélandaise l'a blanchi.

Phil Rudd, batteur du groupe AC/DC, était soupçonné d'avoir engagé un tueur à gages pour perpétrer deux assassinats, mais la justice néo-zélandaise l'a blanchi. - TVNZ - AFP

Phil Rudd, batteur du groupe AC/DC, était soupçonné d'avoir engagé un tueur à gages pour perpétrer deux assassinats. La justice néo-zélandaise blanchit vendredi la star du hard rock.

Junkie à ses heures, apparemment oui. Commanditaire d'assassinat, non. Les accusations de complot pour meurtre qui menaçaient le batteur du mythique groupe de hard rock AC/DC, Phil Rudd, ont volé en éclats vendredi lorsque la justice néo-zélandaise a reconnu qu'il n'existait pas de preuve qu'il ait tenté d'embaucher un tueur à gages.

La justice a pris le contrepied de la police et estimé que les accusations portées contre le batteur vétéran de 60 ans, selon lesquelles il avait tenté d'embaucher un tueur pour commettre deux assassinats, ne tenaient pas la route.

Le hard rocker reste toutefois inculpé de possession de drogue. Il est aussi poursuivi pour avoir proféré des menaces de mort, un chef passible de sept ans d'emprisonnement et un nouveau coup dur pour le groupe de légende qui avait dû annoncer en septembre le retrait d'un de ses fondateurs pour raison de santé.

Métanphétamine et Cannabis

La police néo-zélandaise avait perquisitionné à l'aube jeudi le luxueux domicile du batteur vétéran âgé de 60 ans, situé en bord de mer à Tauranga, localité côtière de l'Ile du Nord de la Nouvelle-Zélande. Elle avait ensuite annoncé qu'il était inculpé pour avoir tenté de commandité deux assassinats, menaces de mort et possession de méthamphétamine et de cannabis.

Il avait comparu dans l'après-midi pour ces chefs devant un tribunal de Tauranga qui l'a libéré sous caution avant la reprise de l'audience fixée au 27 novembre.

D'après l'avocat de Phil Rudd, Paul Mabey, la police n'a pas consulté le parquet avant de prononcer la première inculpation. L'affaire a connu un retentissement mondial, a-t-il souligné. Le musicien a subi "un préjudice incalculable" et envisage de rechercher des compensations, a ajouté l'avocat.

La question se pose quant au degré de responsabilité de ceux qui l'ont arrêté et inculpé", a ajouté Paul Mabey, soulignant qu'il n'avait même pas fallu 24 heures pour que les accusations s'effondrent.

AC/DC part en tournée comme prévu

En Nouvelle-Zélande, la police prononce les premières inculpations avant que les affaires ne soient transmises aux magistrats du parquet. Ce dernier a confirmé sans autre précision l'abandon des charges. Paul Mabey a annoncé qu'il représenterait le musicien pour la suite de son parcours judiciaire et qualifié les charges relatives à la possession de drogue de "mineures".

Le groupe avait annoncé qu'il n'était pas au courant des accusations portées contre son batteur et assuré que ces événements n'auraient aucune conséquence sur la sortie du nouvel opus, ni sur la tournée mondiale du groupe prévue en 2015. "L'arrestation de Phil n'affectera pas la sortie de notre nouvel album Rock or Bust et la tournée" mondiale prévue en 2015, ont-ils assuré.

D. N. avec AFP