BFMTV

Avant le Vatican, ces pays qui ont interdit la vente de cigarettes

Un homme fume une cigarette à Manille, le 13 octobre 2016. (Photo d'illustration)

Un homme fume une cigarette à Manille, le 13 octobre 2016. (Photo d'illustration) - Noël Celis - AFP

Les citoyens du Vatican ne pourront bientôt plus acheter de cigarettes au magasin d'Etat du Saint-Siège. Plusieurs autres pays ont déjà interdit la vente de tabac, ou pris des mesures pour en réduire drastiquement la consommation.

Les employés du Vatican, et tous ceux qui avaient accès au magasin détaxé du plus petit Etat du monde, devront désormais se passer de cigarettes. La décision a été prise par le Pape lui-même, qui a annoncé ce jeudi que "le Saint-Siège ne (pouvait) pas contribuer à une activité qui affect(ait) clairement la santé des gens", et ce dans son magasin d’Etat. Celui-ci ne vendra donc plus de tabac, une source de revenus pourtant importante pour le Vatican.

La décision, si elle est surprenante, n’est pourtant pas inédite. Plusieurs pays interdisent déjà, ou sont en bonne voie d’interdire la vente de tabac.

Le Bhoutan

Le Bhoutan a été le premier pays au monde à totalement interdire la production, la vente et la distribution de tabac sur son territoire, en 2004. Les fumeurs peuvent toujours en acheter à l’étranger, mais doivent s’acquitter de fortes taxes. Les citoyens peuvent avoir en leur possession une certaine quantité de produits dérivés du tabac, dans des limites définies par la loi. Un amendement de 2012 a toutefois allégé les peines en cas d’infraction et augmenté les quantités autorisées.

Le Turkménistan

En janvier 2016, le président turkmène Gourbangouly Berdymoukhamedov a exigé lors d’une allocution des "mesures massives pour éradiquer le tabac". Un décret aurait par la suite interdit totalement la vente des produits dérivés du tabac. Les médias turkmènes étant contrôlés par le gouvernement et le pays classé 178e sur 180 en termes de liberté de la presse par Reporters sans frontières, il est difficile d’établir avec certitude l’existence d’un tel décret.

  • Toutefois, quelques jours après la déclaration du président, les commerçants turkmènes ont rapporté à l’AFP que les autorités avaient forcé certains magasins de la capitale à arrêter de vendre des cigarettes et à vider leurs rayons.

Vers une interdiction totale du tabac

D’autres pays comptent bien bannir totalement le tabac de leur territoire d’ici à quelques années. L’île de Niué, associée librement à la Nouvelle-Zélande depuis 1974, demandait déjà à l’Australie en 2008 de l'aider en arrêtant d’exporter des cigarettes vers son territoire. Depuis, l’île continue son combat et a affiché sa volonté de devenir "sans tabac" d’ici 2025.

Un but partagé par la Nouvelle-Zélande, qui en a fait une politique publique et entend compter moins de 5% de fumeurs parmi sa population d’ici à huit ans, contre 15% actuellement.

La Finlande souhaite aussi devenir un pays "sans tabac" d’ici à 2040, avec un objectif de moins de 2% de fumeurs, contre 16% en 2013.

Liv Audigane