BFMTV

Aux Etats-Unis, un policier viré pour avoir percuté un suspect afin de l'arrêter

L'interpellation consécutive au choc.

L'interpellation consécutive au choc. - Capture d'écran YouTube.

Un policier officiant en Géorgie a été viré pour avoir percuté vendredi un suspect en fuite afin de l'arrêter. Les images du choc ont beaucoup circulé aux Etats-Unis ces derniers jours.

Agent de police depuis un an au sein du comté d'Athens-Clarke dans l'Etat américain de la Géorgie, Taylor Saulters ne fera pas de vieux os dans l'uniforme. Il a été viré samedi après pour avoir percuté un suspect avec sa voiture vendredi afin de mettre fin à sa fuite et pouvoir l'interpeller, comme le signale en ce début de semaine le New York Times

Les images tirées de la caméra que portait l'agent fautif au moment des faits, rendues publiques par les autorités, ont circulé aux Etats-Unis ces jours-ci. Elles permettent de comprendre l'enchaînement des faits. Lors d'une patrouille vendredi, Taylor Saulters et un collègue repèrent Timmy Patmon, recherché pour possession de stupéfiants. Celui-ci prend cependant la fuite. 

"Je sais ce que j'ai fait" 

Afin d'abréger la poursuite, Taylor Saulters, qui roulait jusqu'ici à allure modérée, fauche Timmy Patmon à l'issue d'une accélération. "On l'a eu!" l'entend-on dire en sortant de son véhicule avant de procéder à l'interpellation du suspect, à présent au sol. Un rassemblement de riverains ulcérés par les méthodes des policiers, et par celles du conducteur en particulier, les environne bientôt. Une femme interroge: "De quel droit vous l'avez percuté comme ça?" A Timmy Patmon, qui lui reproche d'avoir foncé sur lui, Taylor Saulters réplique: "Je sais ce que j'ai fait. Toi, tu sais pourquoi tu as couru?"

Si dans un premier temps, l'agent semble assumer sa conduite devant ses collègues arrivés sur place, il modifie son récit des événements plus tard, affirmant qu'il a seulement cherché à "bloquer" le suspect. Mais les images accablantes de la caméra accrochée à son uniforme auront eu raison de cette dernière version. 

Robin Verner