BFMTV

Australie: une Britannique retenue en otage et violée pendant deux mois

Une voiture de police australienne. (Photo d'illustration)

Une voiture de police australienne. (Photo d'illustration) - SAEED KHAN - AFP

Les autorités australiennes ont annoncé qu'une randonneuse britannique avait été retenue en otage et violée pendant deux mois, dans le nord-est de l'Australie, par un homme qu'elle avait rencontré au cours d'une fête.

"Etant donné ce qui lui est arrivé, l’étendue de la période durant laquelle elle a subi ces faits", a expliqué mardi l'inspecteur Paul Hart, "nous lui avons potentiellement sauvé la vie". L'officier de police s'exprimait au sujet d'une Britannique de 22 ans découverte lors d'un contrôle routier après qu'elle a subi deux mois de séquestration et des viols à répétition, comme le raconte The Independent

La jeune femme, qui résidait en Australie depuis 2015, avait rencontré son agresseur présumé lors d'une fête donnée dans la ville de Cairns dans le Queensland, un Etat du nord-est de l'Australie. "Il a été établi qu’ils avaient au départ entretenu une relation, mais qu’à un moment, celle-ci s’est dégradée, et il l’a ni plus ni moins privée de sa liberté et a commis un certain nombre d’atteintes à sa personne, tandis qu’ils se déplaçaient à travers l’Etat", a retracé l'inspecteur. 

A compter du 2 janvier dernier, l'agresseur présumé et sa prisonnière ont sillonné les routes du Queensland, mais en trajet, l'homme se searit montré particulièrement violent. Il doit ainsi répondre de quatre viols présumés ainsi que de plusieurs autres agressions physiques et de strangulations. Selon la police, l'individu a aussi endommagé le passeport de la captive afin, est-il avancé, de l'empêcher de fuir. 

Un banal contrôle

L'affaire s'est dénouée alors que la police a arrêté et inspecté le pick-up de l'homme du côté de la ville de Mitchell, après que les occupants du véhicule ont rencontré un problème au moment de payer un plein d'essence. La jeune fille présentait d'importantes blessures sur le visage et le cou. Son ravisseur supposé, lui, avait alors tenté de se cacher sous des vêtements à l'arrière de son véhicule jusqu'à ce que la police le débusque. 

Transportée à l'hôpital, la jeune Britannique a pu parler avec sa famille et un nouveau passeport est en préparation. En plus des faits déjà mentionnés, l'homme devra faire face devant la justice à des charges de privation de liberté, dommages volontaires, possession de drogues et d'ustensiles pour stupéfiants et obstruction à la police. 

R.V.