BFMTV

Séisme au Népal: les rescapés français de retour

L'avion transportant 206 rescapés du séisme au Népal s'est posé tôt ce jeudi matin à Roissy.

L'avion transportant 206 rescapés du séisme au Népal s'est posé tôt ce jeudi matin à Roissy. - Kenzo Tribouillard - AFP

Un avion français transportant 206 rescapés du séisme au Népal s'est posé ce jeudi matin sur le tarmac de l'aéroport de Roissy.

Un premier avion spécial ramenant 206 rescapés du séisme survenu samedi au Népal, principalement des Français, a atterri tôt ce jeudi matin à l'aéroport de Roissy.

26 blessés parmi les passagers

L'Airbus A350 affrété par les autorités françaises s'est posé peu avant 05h45 avec à son bord 206 passagers, parmi lesquels 12 enfants et 26 blessés, dont deux graves, selon le Quai d'Orsay. Quasiment tous sont français, à l'exception d'une quinzaine de ressortissants allemands, suisses, italiens, portugais ou encore turcs. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius était présent pour les accueillir à leur descente d'avion, où des psychologues, une équipe médicale et des personnels du centre de crise du Quai d'Orsay les attendaient. "L'essentiel c'est que maintenant, il sont là", s'est réjoui le chef de la diplomatie, à l'arrivée des premiers survivants, soulignant qu'ils ont tous "frôlé la mort".
"Il y a encore plus de 200 Français que l'on n'a pas retrouvé", a par ailleurs déclaré Laurent Fabius, se disant "très inquiet" pour certains d'entre eux. Le chef de la diplomatie, qui s'est exprimé depuis le tarmac, a annoncé la mort d'un troisième Français au Népal

Une "hécatombe"

Une des survivantes françaises arrivée à Roissy a déploré l'organisation au Népal, pour venir en aide aux victimes. "C'était une hécatombe, c'est terrible", a-t-elle raconté, alors qu'un nouveau bilan communiqué par les autorités népalaises fait état de 5.489 morts.

"Il faut vraiment revoir l'organisation. Il ne faut pas que l'ambassade de France soit fermée quand il y a un tremblement de terre", a-t-elle ajouté, au sujet de la prise en charge des ressortissants français sur place.

Un avion humanitaire français attendu à Katmandou

L'appareil, mis à disposition par Airbus, était arrivé à Katmandou mercredi matin avec 55 personnels de santé et humanitaires, ainsi que 25 tonnes de matériel (abris, médicaments, aide alimentaire). Un deuxième avion dépêché par Paris, immobilisé aux Emirats depuis mardi avec 20 tonnes de matériel, doit arriver ce jeudi à Katmandou, dont le petit aéroport est engorgé par le trafic et l'afflux d'aide humanitaire.

Il doit lui aussi ramener des Français, "les plus éprouvés" par la catastrophe et les "plus vulnérables (blessés, familles avec enfants)", selon le ministère des Affaires étrangères.

Environ 400 Français ont demandé à être rapatriés dans les vols mis en place par la France, a indiqué mercredi l'ambassadrice de France au Népal, Martine Bassereau.

A.S. avec AFP