BFMTV

Un sous-marin russe repéré au large des côtes françaises

Un sous-marin russe (illustration)

Un sous-marin russe (illustration) - Fred Tanneau - AFP

Le vaisseau, porteur de têtes nucléaires, serait cependant resté dans les eaux internationales. Il s'agit du second incident depuis début 2016 après l'interception de deux bombardiers au niveau du Touquet mi-février.

Vladimir Poutine aime à se montrer dans les sous-marins de la flotte russe, accentuant ainsi son image d'homme d'action. Peu probable cette fois que l'homme fort du Kremlin était à bord mais L'Obs rapporte jeudi que la marine nationale a repéré fin janvier un sous-marin nucléaire russe dans le Golfe de Gascogne, zone qui s'étend grossièrement entre La Rochelle au Nord et Biarritz au sud avant de longer la cote espagnole.

Interrogé par l'hebdomadaire, le ministère de la Défense ne confirme ni n'infirme l'information. Le vaisseau, porteur de têtes nucléaires, serait cependant resté dans les eaux internationales.

Toujours est-il que la Russie semble prendre goût à la France. Mi-février, deux bombardiers de type Tu-160 avaient été interceptés non loin du Touquet. Les avions russes, pouvant chacun emporter 12 à 25 missiles à charges nucléaires volaient alors à moins d’une centaine de kilomètres de cette commune du Pas-de-Calais. 

En réponse à ce vol, la Royal Air Force britannique avait fait décoller deux Eurofighter Typhoon, des avions de chasse et l’armée de l’air française avait envoyé un Rafale et un Mirage 2000-5. Les deux appareils russes avaient finalement demi-tour.

S.A.