BFMTV

Népal: au moins 16 personnes tuées dans le nouveau séisme

Le Népal de nouveau touché par un séisme de magnitude 7,4

Le Népal de nouveau touché par un séisme de magnitude 7,4 - PRAKASH MATHEMA - AFP

Les autorités népalaises ont fermé l'aéroport de Katmandou mardi après un nouveau séisme ayant tué au moins seize personnes et déclenché la panique dans la capitale népalaise.

Un séisme de magnitude 7,4 a touché le Népal, deux semaines après celui de magnitude 7,8 qui a frappé le pays et fait plus de 8.000 morts, a annoncé l'Institut américain de géophysique (USGS). Au moins 16 personnes ont été tuées, selon un bilan de l'agence de gestion des catastrophes népalais tandis que l'aéroport de Katmandou, porte d'entrée principale de l'aide internationale, a été fermé par précaution, ont indiqué les autorités.

Les habitants de la capitale, Katmandou, ont fui leur logement peu après la secousse qui s'est produite à 12h35 locales et qui a duré environ une minute. L'épicentre de ce nouveau tremblement de terre se situe à la frontière avec la Chine, à environ 83 kilomètres à l'est de Katmandou, selon l'USGS. Des sirènes ont retenti dans la ville même si cette dernière secousse ne semble pas aussi grave que celle du 25 avril.

"La maison a bougé"

"J'étais au lit et j'ai senti la maison bouger pendant trente secondes, a raconté un témoin à BFMTV. Une demie-heure plus tard il y a eu une réplique et la maison a encore bougé. On a eu tellement peur qu'on est sorti pour se mettre dans un endroit éloigné des bâtiments".

"Il y a des victimes, des gens travaillent déjà pour enlever les choses qui sont tombées. Il y avait des policiers et des militaires qui travaillaient là-bas", a-t-il poursuivi.

Réplique de magnitude 5,6 quelques minutes après

La secousse aurait été ressentie jusque dans la capitale indienne New Dehli, où les immeubles ont tremblé et les employés ont quitté leurs bureaux, ainsi qu'à Dhaka, au Bangladesh. Une réplique de magnitude 5,6 s'est produite quelques minutes après cette secousse, selon l'USGS.

Dans le principal hôpital de la ville, les patients blessés fin avril ont été évacués sur des chaises roulantes. Chacun tentait de joindre sa famille au téléphone tandis que le personnel médical commençait à dresser des tentes sur le parking.

La police népalaise a exhorté la population à rester à l'extérieur et à éviter d'encombrer le réseau mobile. "Merci de rester à l'extérieur, aidez-nous à garder la circulation fluide, n'encombrez pas le réseau. Préférez les SMS", a-t-elle recommandé sur twitter.

Le séisme du 25 avril a détruit d'importantes zones de Katmandou et fait des dizaines de milliers de sans-abri. Il a tué plus de 7.800 personnes au Népal et une centaine en Inde et en Chine.

la rédaction avec AFP