BFMTV
Japon

Jusqu'à 40°C: le Japon fait face à une vague de chaleur inédite

Une sortie de métro à Kanagawa au Japon en pleine canicule.

Une sortie de métro à Kanagawa au Japon en pleine canicule. - Toshihiro Gamo / Flickr CC

Avec des températures dépassant les 35°C, voire les 40°C, le Japon est confronté à une canicule historique. La saison des pluies a été la plus courte de l'histoire du pays cet été.

Coup de chaud au Japon. Le pays du soleil levant est confronté à une vague de chaleur inédite ces derniers jours, avec 35°C relevés à Tokyo ce samedi. Conséquence du réchauffement climatique, le phénomène est amené à se répéter, selon les spécialistes. 

Un record historique datant de 1875 a été battu ce samedi: il a fait 40°C à Isesaki, dans le centre du pays, et 35°C dans la capitale japonaise. En juin, le thermomètre a dépassé les 35°C, une première à cette période de l'année.

"Il y a une configuration un peu comme nous avons eu il y a quelques semaines, avec une dépression côté Sud-Ouest et un dôme de chaleur côté Sud-Est et ça envoie de l'air très chaud", décrit le climatologue au laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (LSCE) Alain Mazaud, sur BFMTV.

Ces chaleurs inhabituelles se sont accompagnées d'un taux d'humidité très élevé, rendant les températures particulièrement difficiles à supporter pour les habitants.

Le Japon devrait pourtant à cette époque de l'année se trouver en pleine saison des pluies, mais la période a été écourtée. Pour la première fois, elle s'est achevée dès la fin juin et non fin juillet.

Des canicules plus précoces et plus fortes

"D'une certaine façon, il va falloir s'habituer" à ces vagues de chaleur, met en garde le climatologue.

"Avec le réchauffement climatique causé par les activités humaines, ces événements arrivent de manière plus précoce dans la saison et c'est de l'air plus chaud qui arrive", estime-t-il.

Face à ce phénomène, Alain Mazaud appelle la population à la prudence et encourage les habitants à rester chez eux et à se calfeutrer. Il s'inquiète par ailleurs de la répétition de ce type d'événements sur le plus long terme.

"Il faut réfléchir à l'aménagement des villes pour qu'il y ait moins d'îlots de chaleur qui aggravent les choses dans les grandes villes", espère-t-il.

La situation inquiète les autorités japonaises, alors que le pays compte 30% de sa population qui est âgée de plus de 65 ans et 6 centenaires pour 1000 habitants.

Juliette Desmonceaux