BFMTV

Japon : 24 Boeing 787 cloués au sol après un nouvel incident

C'est un avion de ce type qui a du atterrir d'urgence.

C'est un avion de ce type qui a du atterrir d'urgence. - -

Un nouveau départ de feu dans un Boeing 787 de la All Nippon Airways a contraint l'avion mercredi à un atterrissage d'urgence au Japon. Les deux compagnies japonaises suspendent leurs vols jusqu'à jeudi.

Nouveau coup dur pour l'avionneur Boeing, dont l'appareil-vedette, le Boeing 787 Dreamliner, endure une exceptionnelle série d'avaries. Mercredi, le B787 de la compagnie japonaise All Nippon Airways (ANA) a effectué un atterrissage d'urgence mercredi au Japon, après la détection de fumée à bord dans un compartiment technique.

"Durant le vol, le commandant de bord a reçu un message d'erreur provenant d'une batterie. Nous sommes en train d'enquêter sur ce qui s'est exactement produit", a expliqué une porte-parole de la compagnie. Une avarie de batterie est soupçonnée d'être la cause de cet incident.

Il s'agit du septième incident rencontré par les compagnies japonaises ANA et Japan Airlines (JAL) en moins de deux semaines. Cette série noire a conduit mercredi ANA à clouer au sol ses 17 Dreamliner, suivi peu après par JAL qui en exploite sept.

Un souci de batterie et un départ de feu avaient déjà été détectés la semaine dernière sur un Dreamliner de la Japan Airlines. Le ministre japonais des Transports s'est montré très préoccupé, craignant que ce "sérieux incident" ne puisse déboucher à terme sur un "grave accident". Il a dépêché ses spécialistes auprès de l'appareil pour mener l'enquête.

Pare-brise fêlé, souci de frein...

Ce Boeing 787 assurait un vol intérieur entre Ube, à l'ouest, et Tokyo, avec 129 passagers et huit membres d'équipage. Plusieurs personnes ont été légèrement blessées lors de l'évacuation par les toboggans à l'aéroport de Takamatsu, sur la quatrième plus grande île du Japon, Shikoku.

Parmi les problèmes survenus ces derniers jours sur des Boeing 787 figurent un souci de frein, un pare-brise fêlé en vol et une fuite d'huile sur des exemplaires d'ANA, en plus des deux fuites constatées sur un modèle de JAL et un départ de feu dû à une batterie sur un Dreamliner de la même compagnie après son atterrissage la semaine dernière à Boston.

L'incident a conduit d'autres pays à se pencher sur cette affaire. L'Inde a annoncé qu'elle allait procéder à un contrôle de sécurité des Boeing Dreamliner acquis par Air India, tandis que l'Agence fédérale américaine de l'aviation a décidé d'intégrer ce nouvel incident à son enquête de fond, ouverte la semaine dernière après le premier départ de feu.

Le groupe australien Qantas a pour sa part décidé de maintenir l'achat de 15 Dreamliner pour sa filiale Jetstar, tout comme Singapore Airlines avec 20 appareils, et British Airways qui souhaite toujours prendre livraison des 24 exemplaires commandés.

A VOIR : une vidéo amateur tournée par un passager pendant l'évacuation

A. G. avec AFP