BFMTV

Covid-19: le seuil des 200.000 morts dépassé en Inde, un chiffre sans doute largement sous-estimé

Des familles préparent la crémation de leurs proches décédés du Covid-19, le 27 avril 2021 à New Delhi, en Inde

Des familles préparent la crémation de leurs proches décédés du Covid-19, le 27 avril 2021 à New Delhi, en Inde - Prakash SINGH © 2019 AFP

Le pays fait face à une nouvelle vague épidémique d'une gravité sans précédent.

La situation sanitaire est toujours catastrophique en Inde: le seuil des 200.000 morts confirmés du Covid-19 vient d'être dépassé ce mardi, avec plus de 3000 décès signalés en 24 heures pour la première fois, mais ce chiffre est sans aucun doute sous-estimé. Au total, 201.187 personnes ont succombé à l'épidémie dans le pays, selon le ministère de la Santé.

Six millions de nouveaux cas confirmés en avril

Épicentre de la pandémie de coronavirus depuis plusieurs jours avec un variant "indien" encore mal identifié, le pays le plus peuplé de la planète après la Chine enregistre quotidiennement de nouveaux records.

Lundi, il a fait état d'un record mondial de 352.991 nouvelles contaminations, entraînant la première aide internationale d'ampleur depuis le début de la crise sanitaire. Près de six millions de nouveaux cas se sont ajoutés sur ce seul mois d'avril.

Un pays submergé par les victimes

Le pays est submergé par les victimes de cette vague épidémique d'une gravité sans précédent, à tel point que par endroits les crématoriums, comme à New Delhi, brûlent les corps sur des parkings. Le bois commence à manquer aussi dans certains établissements, et des familles sont priées d'apporter leur propre combustible.

Dans le monde entier, le variant "indien" suscite encore des interrogations. Selon l'OMS, on ne sait pas encore si "les rapports faisant état d'une mortalité élevée sont dus à la gravité accrue du variant, à la mise à rude épreuve des capacités du système de santé en raison de l'augmentation rapide du nombre de cas, ou aux deux".

M.D. avec AFP