BFMTV

Les deux Corées annoncent la signature d'un traité de paix avant la fin de l'année

A l'issue d'un sommet historique organisé ce vendredi dans la zone démilitarisée qui sépare les deux Corées, Kim Jong Un et Moon Jae-in ont assuré qu'un traité de paix entre les deux pays serait signé dans le courant de l'année.

Ce vendredi, Kim Jong Un est devenu le premier dirigeant nord-coréen à fouler le sol sud-coréen depuis la guerre de Corée (1950-53). Le maître de Pyongyang a rencontré son homologue Moon Jae-in lors d'un sommet historique. Après une journée de réunions et une conversation privée d'une demi-heure, les deux dirigeants ont déclaré qu'ils chercheront cette année à mettre fin à la guerre qui les oppose de manière permanente. Les deux voisins chercheront à rencontrer les Etats-Unis, peut-être aussi la Chine - signataires tous deux du cessez-le-feu -, "en vue de déclarer la fin de la guerre et établir un régime de paix permanent et solide", affirme un communiqué conjoint publié vendredi.

Les deux dirigeants ont ainsi convenu de cesser toutes leurs activités hostiles sur terre, mer et air, et ont exprimé leur volonté de transformer la zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Etats en une "zone de paix". La Corée du Sud et la Corée du Nord vont déclarer cette année la fin de la guerre de Corée, dont l'armistice avait été signée en 1953, et vont transformer l'accord de cessez-le-feu en accord de paix.

Vers une "dénucléarisation complète" de la péninsule coréenne

Le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se sont par ailleurs engagés à une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne", lors de leur rencontre au sommet dans le village de Panmunjom.

"La Corée du Sud et la Corée du Nord confirment l'objectif commun d'obtenir, au moyen d'une dénucléarisation totale, une péninsule coréenne non nucléaire", ont-ils affirmé dans une déclaration commune, ajoutant que le président sud-coréen Moon Jae-in se rendra dans la capitale nord-coréenne à l'automne.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a promis de faire en sorte que l'accord conclu avec le président sud-coréen Moon Jae-in soit mis en oeuvre, à la différence de précédents engagements. Les deux Corées se concerteront étroitement pour s'assurer de ne pas "répéter le passé malheureux qui a vu tourner court de précédents accords intercoréens", a-t-il déclaré. "Il pourrait y avoir sur le chemin des retours de bâton, des difficultés et des frustrations", a-t-il dit. "Mais on ne peut parvenir à la victoire sans douleur".

Mélanie Rostagnat