BFMTV

La Corée du Nord affirme pouvoir miniaturiser l'arme nucléaire

Photo non datée du lancement d'un missile naval par l'armée nord-coréenne.

Photo non datée du lancement d'un missile naval par l'armée nord-coréenne. - KNS / KCNA / AFP

La Corée du Nord, qui prétend déjà maîtriser le lancement de missiles balistiques, a assuré mercredi être désormais en mesure de miniaturiser l'arme atomique, une étape décisive dans la production d'ogives nucléaires.

Le régime nord-coréen avait auparavant fait savoir à Ban Ki-moon, qui devait effectuer la première visite d'un secrétaire général des Nations unies depuis plus de 20 ans, qu'il annulait son invitation à visiter le complexe industriel intercoréen de Kaesong, situé sur son territoire.

"Cela fait longtemps que nous avons commencé à miniaturiser et à diversifier nos capacités en termes de frappes nucléaires", a déclaré la puissante Commission nord-coréenne de défense nationale (CDN) dans un communiqué rendu public par l'agence officielle KCNA.

"Nous sommes également parvenus au point où le degré de précision le plus élevé est garanti, pas seulement pour les missiles de courte et moyenne portée, mais également pour les missiles de longue portée", ajoute le communiqué. "Nous ne cachons pas cet état de fait".

La CDN, la plus haute instance militaire du pays présidée par le numéro un Kim Jong-Un, a critiqué les Etats-Unis pour avoir condamné ce qui a été présenté par Pyongyang comme un tir d'essai réussi d'un missile balistique depuis un sous-marin (MSBS), en violation des résolutions de l'ONU.

Experts et dirigeants occidentaux connaissent de longue date l'existence de l'arsenal atomique de Pyongyang, estimé à entre 10 à 16 bombes conçues à partir de plutonium ou d'uranium enrichi.

La communauté internationale a en outre pu vérifier la détermination du Nord à maîtriser le lancement de missiles à longue portée avec l'envoi dans l'espace, début 2013, d'un engin - qualifié de fusée par Pyongyang - avec mise sur orbite d'un satellite.

La rédaction avec AFP