BFMTV

La Corée du Nord affirme avoir testé une arme de "haute technologie"

Kim Jong-un ne s'est jamais rendu en Russie.

Kim Jong-un ne s'est jamais rendu en Russie. - KCNA VIA KNS / AFP

En juin dernier lors d'un sommet à Singapour, Donald Trump et Kim Jong Un avaient conclu un accord de désarmement nucléaire dont les termes étaient restés vagues.

Le leader nord-coréen Kim Jong Un a supervisé le test d'une nouvelle arme "de haute technologie", a rapporté vendredi un média d'Etat nord-coréen, selon l'agence sud-coréenne Yonhap.

"Kim Jong Un a supervisé le test d'une nouvelle arme tactique de haute technologie à l'Académie nationale de science de Défense", selon le média nord-coréen cité par Yonhap.

"Construire une défense invulnérable"

Le test a été couronné de succès, mais la nature de l'arme testée n'a pas été spécifiée. Cette arme, qui a été développée sur une longue période, "contribue à construire une défense invulnérable pour notre pays et renforce la puissance de combat de l'armée de notre peuple", toujours selon le média nord-coréen.

Le président américain Donald Trump et Kim Jong Un se sont rencontrés en juin dernier lors d'un sommet historique à Singapour, qui a abouti à un accord de désarmement nucléaire dont les termes étaient restés vagues.

Depuis ce sommet, le Nord s'est abstenu de procéder à de nouveaux essais balistiques ou nucléaires, a démantelé un site de tests de missiles et promis, si les Etats-Unis acceptent de faire des concessions, de démonter son principal complexe nucléaire. Mais les progrès ont été lents et les deux pays s'accusent mutuellement de ne pas avoir tenu parole.

Les USA restent "confiants" que Kim remplira ses engagements

Les Etats-Unis restent toutefois "confiants" que les engagements sur la dénucléarisation pris par le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un lors de son sommet avec le président Donald Trump seront tenus, a déclaré jeudi un porte-parole du département d'Etat.

Au sommet de Singapour en juin dernier, Donald Trump et Kim Jong-un "ont pris un certain nombre d'engagements sur une dénucléarisation définitive et complètement vérifiée et sur la création d'un avenir plus brillant pour la Corée du Nord", a indiqué le porte-parole dans un communiqué. "Nous restons confiants que les promesses faites par le président Trump et par le dirigeant Kim seront tenues", a-t-il ajouté.

J.B et M.J. avec AFP