BFMTV

Corée du Nord: Kim Jong-un aurait fait exécuter son ex-petite amie

Le dicateur Kim Jong-un dirige la Corée du Nord depuis le 11 avril 2012

Le dicateur Kim Jong-un dirige la Corée du Nord depuis le 11 avril 2012 - -

Mise en cause dans une affaire de violation de la loi contre la pornographie, l'ex-petite amie de Kim Jong-un, Hyon Song-wol, aurait été exécutée sur ordre du dictateur nord-coréen.

Sortir avec un dictateur comporte beaucoup de risques. La chanteuse Hyon Song-wol, ex-petite amie de Kim Jong-un, aurait été fusillée sur ordre de ce dernier, rapporte le journal sud-coréen Chosunilbo.

Elle faisait partie de l'Unhasu Orchestra, groupe participant à la propagande du dirigeant nord-coréen. La chanteuse et les onze artistes composant le groupe, dont son mari, auraient été exécutés devant les membres de leur famille, condamnés pour avoir enfreint la loi contre la pornographie, selon des sources chinoises citées par le journal coréen.

La presse sud-coréenne évoque l'existence d'une sextape mettant en scène Hyon Song-wol et son nouveau compagnon. Les images auraient transité jusqu'en Chine.

L'ensemble des proches des victimes auraient été expédiés dans des camps de prisonniers conformément au principe de "culpabilité par association", en vigueur dans la péninsule.

La nouvelle compagne du dictateur très jalouse de la chanteuse

Le défunt Kim Jong-il, père de Kim Jong-un, voyait d'un très mauvais œil la relation qu'entretenait son fils avec Hyon Song-wol et lui aurait suggéré plusieurs fois de mettre un terme à cette idylle.

D'après le quotidien Chosunilbo, l'actuelle femme du dirigeant nord-coréen était très jalouse de la relation qu'entretenait son compagnon avec la chanteuse, d'autant plus qu'ils continuaient de se fréquenter en tant qu'amant.

Selon le Daily Telegraph, les deux femmes étaient membres du même orchestre et entretenaient depuis un moment une certaine rivalité. Une raison de plus qui aurait poussé le dictateur à prendre cette décision.