BFMTV

Corée du Nord: Kim Jong-Un aurait fait empoisonner sa tante

Le leader Nord-Coréen aurait fait tuer 15 dirigeants depuis le début de son règne.

Le leader Nord-Coréen aurait fait tuer 15 dirigeants depuis le début de son règne. - KNS - KCNA - AFP

Kim Jong Un a-t-il fait empoisonner sa tante après avoir demandé l'exécution de son mari, à cause d'un désaccord autour d'un projet d'aquaparc? C'est en tout cas ce qu'affirme un ex-officiel de Corée du Nord à CNN, ce mardi.

Elle serait dans le coma, en vie en Suisse, déjà morte, ou tout simplement quelque part en Corée du Nord… Les spéculations abondent autour du sort réservé à Kim Kyong-Hui, tante du leader Nord-Coréen, Kim Jong-Un. Un nouveau témoignage affirme qu'elle a été empoisonnée par son neveu, révèle CNN.

Selon un homme que la chaîne américaine identifie comme "le plus haut responsable du pays à avoir déserté de son poste", mais dont l'identité reste secrète pour protéger sa famille, Kim Kyong-Hui aurait été assassinée par l'unité des gardes du corps de son dictateur de neveu.

Un aquaparc et une station de ski sèment la discorde

A la source de cet assassinat familial, un projet de construction assez inattendu de Kim Jong-Un. Fraîchement arrivé au pouvoir après avoir fait ses études en Suisse, il avait ordonné la construction d'un aquaparc et d'une station de ski inspiré des distractions helvètes. 

A l'époque, Kim Kyong-Hui et son mari, Jang Song-Thaek, étaient en charge d'épauler le nouveau dirigeant. Le couple lui aurait déconseillé de réaliser un tel projet avant d'avoir remis l'économie du pays en état de marche. La source de CNN estime que c'est à ce moment-là que le couple a disparu de la scène publique, en septembre 2013.

Kim Jong Un aurait d'abord ordonné l'assassinat du mari de sa tante. Puis, comme cette dernière ne cessait de se plaindre, il l'aurait fait empoisonner le 5 mai 2014. Depuis son arrivée au pouvoir, Kim Jong Un aurait fait exécuter au moins 15 cadres de son parti, estiment les services secrets sud-coréens.

J.S