BFMTV

Ashya King: remis en liberté, ses parents veulent le voir "dès que possible"

Photo d'Ashya King diffusée par la police après que ses parents l'avaient retiré de l'hôpital de Southampton, jeudi.

Photo d'Ashya King diffusée par la police après que ses parents l'avaient retiré de l'hôpital de Southampton, jeudi. - BFMTV

VIDEO. La justice britannique avait fait part de la fin des poursuites à l'encontre de ce couple d'Anglais qui avaient substitué leur fils Ashya King à l'hôpital où il était soigné, pour lui trouver un traitement alternatif en Espagne.

La justice espagnole a ordonné ce mardi soir la remise en liberté immédiate des parents d'Ashya King, le petit Britannique malade que le couple avait retiré de l'hôpital contre avis médical. Ceux-ci sont sortis de prison dans la soirée. Cette décision intervient après celle de la justice britannique, ce mardi, de lever le mandat d'arrêt contre le couple.

Arrêtés samedis en Espagne

Les parents d'Ashya King avaient été arrêté samedi dernier dans le sud de l'Espagne après avoir été recherchés deux jours. Jeudi, contre l'avis des médecins, ils avaient retiré Ashya de l'hôpital anglais de Southampton, où le petit garçon venait d'être opéré d'une tumeur au cerveau.

Après leur arrestation, les King ont expliqué avoir emmené leur fils en Espagne dans l'espoir d'y vendre leur appartenant, afin de financer un traitement alternatif. Mais la police du Hampshire avait lancé jeudi une chasse à l'homme à travers l'Europe et émis un mandat d'arrêt, assurant que la vie du petit garçon était en danger.

La vie d'Ashya "n'était pas en danger"

Ashya, âgé de 5 ans, dépend en effet d'une sonde gastrique pour s'alimenter. Toutefois, "à aucun moment sa vie n'a été en danger", souligne l'avocat des parents. "Son père sait parfaitement contrôler la machine qui l'alimente."

Depuis samedi, le petit garçon est pris en charge à l'hôpital de Malaga, en Espagne. A sa sortie de prison, Brett King a indiqué que lui et sa femme iraient le voir "dès que possible". "Nous mourrons d'envie de revoir son visage, a déclaré le père d'Ashya aux journalistes.

M. T. avec AFP