BFMTV

Armes chimiques: 90% des stocks détruits

Un bâtiment d'une usine de traitement et démentèlement d'armes chimiques à Poelkapelle, Belgique.

Un bâtiment d'une usine de traitement et démentèlement d'armes chimiques à Poelkapelle, Belgique. - Philippe Huguen - AFP

Environ 90% des stocks mondiaux d'armes chimiques déclarés ont été détruits, a annoncé jeudi l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), évoquant une "étape majeure" dans sa lutte contre ces armes.

"C'est une étape majeure qui prouve que nous sommes sur le bon chemin: débarrasser le monde des armes chimiques", a déclaré le directeur général de l'OIAC, l'ambassadeur Ahmet Üzümcü, cité dans un communiqué.

"Les processus d'éliminations des stocks russes et américains issus de la Guerre Froide sont en bonne voie et seront achevés, respectivement, avant la fin de l'année 2020 et de l'année 2023", a souligné l'Organisation, basée à La Haye. L'OIAC supervise la mise en oeuvre de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CIAC), signée le 13 janvier 1993 à Paris et entrée en vigueur le 29 avril 1997.

A ce jour, six pays n'ont pas rejoint la Convention: l'Egypte, la Corée du Nord, Israël et le Soudan du Sud. L'Angola et la Birmanie ont, eux, récemment vu leur parlement approuver la législation mais doivent encore ratifier le texte.

la rédaction avec AFP