BFMTV

USA: des élus de Floride vivront avec le salaire minimun pendant une semaine

Des élus de Floride vivront avec le salaire minimum pendant une semaine

Des élus de Floride vivront avec le salaire minimum pendant une semaine - bfmtv

Des élus de Floride vivront pendant une semaine avec le salaire minimum pour soutenir le projet de loi visant à remonter le salaire minimum à 15 dollars.

Des parlementaires de Floride vont vivre pendant une semaine, à partir de lundi, avec le salaire minimum pour apporter leur soutien à un projet de loi visant à le doubler, jusqu'à 15 dollars par heure, suivant l'exemple de rares villes américaines.

Quatre sénateurs et quatorze élus de la Chambre des représentants de Floride, tous membres du parti démocrate, vivront jusqu'à vendredi avec le salaire minimum établi actuellement à 8,05 dollars par heure en Floride, a annoncé le syndicat SEIU, à l'origine de l'initiative.

Les parlementaires disposeront de 17 dollars par jours pour leurs dépenses. Soit une somme équivalent à l'argent dont dispose un employé gagnant le salaire minimum actuel, une fois les frais de logement, voitures et gardes des enfants décomptés, selon les calculs du SEIU.

Un projet de loi pour relever le salaire minimum à 15 dollars

Deux des élus participant à l'expérience, le sénateur Dwight Bullard et l'élu de la Chambre des représentants Victor Torres, soutiennent un projet de loi qui relèverait le salaire minimum à 15 dollars par heure dans cet état du sud-est des Etats-Unis.

"Je suis content que des élus soient disposés à se mettre pendant quelques jours à ma place", a témoigné Bleu Rainer, 26 ans, qui travaille depuis huit ans dans le secteur de la restauration rapide et ne touche que le salaire minimum.

Aucun Etat américain n'a encore remonté le salaire minimum à 15 dollars par heure mais plusieurs villes, comme Seattle ou San Francisco, l'ont déjà adopté. Au niveau fédéral, le salaire minimum s'établit à 7,25 dollars depuis 2009. Le président Barack Obama a proposé de l'augmenter à 12 dollars, ce à quoi s'oppose le Congrès, majoritairement républicain.

la rédaction avec AFP