BFMTV

Un étudiant oublié dans une grotte pendant trois jours raconte avoir léché les parois pour survivre

Image d'illustration

Image d'illustration - Joel MERINO / AFP

Pour survivre dans une grotte durant 60 heures, cet étudiant américain oublié par son groupe de spéléologie a dû lécher les parois des cavités pour y trouver de l'humidité.

Personne ne s'est rendu compte de son absence, avant presque trois jours. C'est le calvaire qu'à vécu un étudiant, Lukas Cavar, qui a été retrouvé dans une grotte dans le sud de l'Indiana, aux Etats-Unis. Il aura passé trois jours, confiné dans le noir, avant que l'on revienne le chercher. 

Les étudiants de l'Université de l'Indiana exploraient des grottes situées à des kilomètres de l'université. Ils étaient accompagnés d'une association de spéléologie, qui prévoit des excursions dans des grottes.

Le groupe de spéléologie a refermé la grotte derrière eux

Après plusieurs heures d'exploration, Lukas Cavar a été séparé de son groupe, et les membres du club de spéléologie ont quitté la grotte, en fermant l'entrée de celle-ci derrière eux. Lukas s'est alors retrouvé enfermé, seul, dans une grotte plongée dans le noir.

Le jeune homme de 19 ans raconte que le premier jour a été le plus difficile. "J'étais paniqué, j'étais confus. Je n'ai pas du tout pris le temps de m'asseoir pour réfléchir à ma situation", raconte-t-il au Washington Post. Le jeune homme explique avoir alors passé des heures à crier, dans l'espoir que quelqu'un l'entende et rebrousse chemin. En vain.

L'étudiant a eu l'idée de lécher les parois de la grotte 

N'ayant aucun réseau, Lukas a commencé à noter sur son téléphone les conditions dans lesquelles il s'est perdu, puis a rédigé des mots d'adieux à ses proches, avant que son téléphone n'ait plus de batterie. Lukas s'est ensuite demandé: "De nombreuses salamandres et araignées sont présentes dans la grotte. Serait-ce une source possible de nourriture?"

L'étudiant était persuadé d'être confronté à une mort certaine. Pour survivre le plus longtemps possible, il a eu l'idée de lécher les parois de la grotte, pour y trouver de l'humidité, et a raclé les papiers de ses barres chocolatés. 

Ses proches, ne le voyant plus ni en cours ni au travail, ont commencé à s'inquiéter. Et c'est seulement au bout de la deuxième nuit passée dans la cave que Lukas a été retrouvé, puis libéré de la grotte. Il a assuré qu'il n'était pas près de remettre un pied dans une grotte. 

S.Z avec AFP