BFMTV

Un élu républicain veut savoir si le Pentagone a tenté de transformer des tiques en armes chimiques

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. - Joshua Mayer / Flickr CC

S'appuyant sur des rumeurs et quelques ouvrages, le représentant républicain a défendu un amendement demandant une enquête au Pentagone.

Des tiques utilisées comme armes biologiques par l'armée américaine: l'idée paraît sortie tout droit d'un roman de science-fiction, et pourtant c'est à la Chambre des représentants américaine qu'elle a été abordée. 

Chaque mandat, le National Defense Authorization Act (NDAA) est renouvelé, avec la possibilité d'y ajouter des amendements. Vendredi dernier, rapporte CBS News, la session parlementaire a pris un tour inattendu. 

Un amendement porté par le représentant républicain Chris Smith demande en effet à l'inspecteur général du Pentagone de déterminer "si le Département de la Défense a mené des expériences sur des tiques et d'autres insectes afin de les utiliser comme arme biologique entre 1950 et 1975". 

L'inspecteur général devra faire un rapport, a précisé Chris Smith. Pendant le débat parlementaire, celui-ci a ajouté que l'enquête devrait se pencher sur des questions précises: "Quels étaient les paramètres du programme? Qui l'a ordonné? Est-ce qu'il y a eu des lâchers accidentels à quelque moment ou quelque lieu que ce soit? Est-ce que des tiques ont été relâchées à dessein? Est-ce que certaines informations pourraient aider les chercheurs d'aujourd'hui à lutter contre ces maladies?"

Un élu engagé contre la maladie de Lyme

Si l'amendement - qui doit encore être validé par les deux chambres du Congrès - semble loufoque, il s'inscrit pourtant dans le combat de Chris Smith. Celui-ci est aussi l'auteur d'une mesure, en projet, qui boosterait de 180 millions de dollars les fonds pour lutter contre la maladie de Lyme

Le représentant républicain dit s'être inspiré d'un "certain nombre de livres et d'articles suggérant que des recherches importantes avaient été faites dans des laboratoires du gouvernement (...) pour transformer des tiques et autres insectes en armes chimiques". 

Cependant, souligne CBS News, ces théories ont été remises en cause par plusieurs experts. La Fondation américaine de la maladie de Lyme y consacre d'ailleurs un article, dans lequel elle réaffirme notamment que les tiques porteuses de la bactérie responsable de la maladie étaient bien présentes dans la région avant l'installation de tels laboratoires.

Liv Audigane