BFMTV

Un ancien policier américain enseignait comment déjouer les détecteurs de mensonges

Un policier américain enseignait contre rémunération à déjouer le détecteur de mensonge.

Un policier américain enseignait contre rémunération à déjouer le détecteur de mensonge. - Bryan Thomas - GETTY IMAGES - AFP

Un ancien policier a été condamné à deux ans de prison aux Etats-Unis. Sur son site internet, il prodiguait des conseils payants pour apprendre à tromper les détecteurs de mensonge.

Douglas Williams, enseignait le mensonge parfait. Cet ancien policier de 69 ans a été condamné à deux ans de prison pour avoir facturé ses conseils destinés à tromper les détecteurs de mensonge. Ce résident de l’Oklahoma, dans le sud des Etats-Unis prodiguait ses conseils payants sur son site internet aujourd’hui fermé, Polygraph.com.

L'ex-policier demandait entre 1.000 et 5.000 dollars à ses "clients", qui pouvaient être des personnes poursuivies en justice ou bien des candidats à un poste de l'administration fédérale obligés de passer le test du détecteur.

Un système loin d'être infaillible

Durant ses formations, Douglas Williams précisait notamment à ses élèves quelles déclarations, admissions ou omissions faire durant l'épreuve du détecteur de mensonge.

Le polygraphe, le plus connu des détecteurs de mensonge, étudie les réactions d'un individu lorsqu'il est interrogé, en mesurant son activité physiologique, du rythme cardiaque à la pression sanguine, ou encore en évaluant le stress dans la voix ou l'activité cérébrale. Il n'est pas considéré infaillible, et n'est pas utilisé en France.

C. B avec AFP