BFMTV

"Snowzilla": après la tempête Jonas, le déblayage bat son plein aux Etats-Unis

Les chutes de neige de ce week-end ont recouvert l'est des Etats-Unis, ce dimanche, où la tempête Jonas, surnommée "Snowzilla", a fait au moins 18 morts et privé des centaines de milliers de personnes d'électricité. L'heure est maintenant au déblayage.

L'ESSENTIEL

La tempête Jonas devrait bientôt prendre fin sur la côte Est des Etats-Unis

Au moins 18 personnes ont perdu la vie dans des accidents directement liés aux intempéries

  • Washington et New York sont paralysées, les avions cloués au sol 

Les opérations de déblayage battaient leur plein dimanche sur la côte est des Etats-Unis, balayée vendredi et samedi par une tempête de neige historique qui a fait au moins 18 morts et paralysé plusieurs grandes villes, dont New York. La tempête Jonas a fait tomber des quantités massives de neige sans discontinuer durant plus de 36 heures jusque dans la nuit de samedi à dimanche.

  • La tempête a frappé la zone la plus densément peuplée des Etats-Unis, affectant quelque 85 millions de personnes. Plus de 4.400 vols ont dû être annulés, les aéroports de New York, Philadelphie, Washington et Baltimore ayant été fermés.

Le réseau de transports a également été suspendu pour le week-end dans la capitale fédérale et les déplacements interdits à New York, la ville la plus peuplée des Etats-Unis.

  • Seize morts et 200.000 coupures de courant

Au moins 16 personnes ont péri en raison de ces intempéries, selon des responsables locaux, la plupart victimes d'accidents de la circulation.

Le poids de la neige a entraîné de nombreuses coupures de courant, dans un pays où le réseau électrique est rarement enterré, et plus de 200.000 personnes ont été affectées par des pannes.

Le phénomène météorologique, baptisé "Snowzilla" par le quotidien Washington Post en référence au lézard géant destructeur "Godzilla", avait été largement anticipé, déclenchant une ruée vers les supermarchés. Dans le comté de Loudoun, en Virginie, il est tombé, en quelques heures seulement, un mètre de neige, selon un relevé de la météo nationale.

Le panda Tian Tian à la fête

Durant toute la journée de samedi, les officiels sont intervenus publiquement pour demander aux gens de rester chez eux. Une injonction qui n'a pas été respectée par le panda géant du zoo de Washington, Tian Tian, qui a été filmé se roulant avec délice dans la neige.

De nombreux habitants ont bravé le froid

A Washington, où il était tombé 56 cm de neige en début de soirée samedi, la circulation des bus et des métros avait été suspendue pour tout le week-end. A New York, de nombreux habitants ont bravé le froid et les bourrasques pour sillonner les rues de la ville. Central Park a été recouvert par près de 64 cm de neige, un niveau dépassé seulement à deux reprises depuis 1869.

Son intensité revue à la hausse

L'intensité de la tempête sur la plus grande ville des Etats-Unis a été revue à la hausse, au point que les autorités ont interdit, samedi en début d'après-midi, toute circulation routière à l'exception des véhicules d'urgence.

Après l'accalmie constatée dans la nuit, les autorités devaient lever dimanche à partir de 7 heures (12 heures GMT) l'interdiction de ciculation décrétée à New York, rouvrant l'accès aux rues de la ville et aux axes menant à Long Island et au New Jersey.

"Personne n'aime interrompre le transport et le commerce. Mais cette tempête était vraiment violente", a expliqué le gouverneur de New York Andrew Cuomo, qui avait décrété l'état d'urgence.

Le service de propreté de New York (DSNY) devait travailler d'arrache-pied durant la nuit de samedi à dimanche (heure locale) pour dégager les artères de la ville, où de nombreux véhicules ont été ensevelis. Les services de transport ont également été suspendus à Washington pour tout le week-end, et étaient très perturbés à Philadelphie et dans le New Jersey. 

Des milliers d'automobilistes ont été bloqués pendant des heures sur les routes, notamment dans le Kentucky où, dans la nuit de vendredi à samedi, un énorme embouteillage de 60 km s'est formé sur l'autoroute I75 verglacée.

"Ce sera très probablement l'une des pires tempêtes de neige de l'histoire de la ville", avait prévenu le maire de New York, Bill de Blasio.

Les liaisons ferroviaires à destination du nord et de l'est de New York ont été suspendues en milieu d'après-midi, tout comme les lignes extérieures du métro. "A moins que ce ne soit une situation d'urgence, vous ne devriez pas être sur les routes", avait exhorté le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, qui a déclaré l'état d'urgence.
la rédaction avec AFP