BFMTV

République dominicaine: les avocats de Christophe Naudin négocient son retour en France

L'homme emprisonné pour avoir organisé l'évasion de deux pilotes français mis en cause dans l'affaire "Air cocaïne" pourrait revenir purger sa peine en France.

Emprisonné depuis plus d'un an en République dominicaine pour avoir organisé l'évasion rocambolesque de deux pilotes mis en cause dans l'affaire "Air cocaïne", Christophe Naudin pourrait purger la fin de sa peine en France. Le criminologue français est détenu dans un quartier de haute sécurité de la prison de Najayo, non loin de Saint-Domingue, la capitale de l'île. Pour ses avocats Antoine Vey et Eric Dupond-Moretti, sa situation actuelle est "intenable". Ils négocient son retour en France. 

Me Dupond-Moretti a expliqué à 20 minutes avoir rencontré le procureur dominicain Guzman et "discuté d'un accord qui permettrait le transfèrement rapide de Christophe". Une nouvelle chance à saisir alors qu'il y a 10 mois, de précédents pourparlers avaient échoué.

Christophe Naudin acceptera-t-il de plaider coupable?

Pour parvenir au nouvel accord, certaines conditions sont à remplir. Il faudrait que Christophe Naudin plaide coupable, paie une amende de 30.000 euros et formule des excuses publiques. Ces prérequis obtenus, les autorités dominicaines pourraient mettre une quinzaine de jours pour délivrer un accord de principe, préalable au transfèrement en France du détenu. Il pourrait alors terminer une peine de cinq ans dans une prison hexagonale. Dans le cas contraire, une peine de 15 ans de réclusion criminelle risque d'attendre le Français.

Mais le voudra-t-il? "Il est têtu", lâche son épouse à 20 minutes. A 54 ans, le détenu est amaigri et affaibli. Il partage une cellule de 9 mètres carrés sans fenêtre avec deux autres détenus et n'a droit qu'à un repas par jour. Mais il ne se verrait pas rentrer dans son pays autrement que libre. Selon lui, en libérant les pilotes Pascal Fauret et Bruno Odos, Christophe Naudin n'a "commis aucune infraction", mais au contraire défendu l'honneur de son pays, affirmait-il en mai 2016.

Une vision que ne partagent pas ses conseils pour qui leur client a effectivement commis une infraction en participant à la libération des deux pilotes. Interrogé par BFMTV, Me Dupond-Moretti livre une appréciation très différente de l'état d'esprit actuel et de la combativité morale dont Christophe Naudin serait encore capable. Il décrit son client comme "un homme, à l'évidence à bout de souffle, qui espère une négociation rapide avec les autorités judiciaires dominicaines".

David Namias avec Hortense Gérard