BFMTV

Pour Trump, si les Français étaient armés, "la situation aurait été différente"

BFMTV

Une voix dissonante dans le flot d'hommage rendu à la France depuis vendredi. Donald Trump, fervent défenseur du port des armes, s'en est pris à la législation française estimant que si les Français avaient le droit de porter des armes, les attaques à Paris auraient été moins meurtrières. Estimant que les lois françaises sont "les plus restrictives" sur cette question, "personne n'a d'arme sauf les bandits", a analysé le candidat à la primaire républicaine.

"Personne n'était armé et ils se sont fait exécuter un par un", a poursuivi le milliardaire lors d'un meeting à Beaumont au Texas. "On peut dire ce que l'on veut mais si ces gens avaient été armés, si ces gens avaient eu le droit de porter leur arme avec eux, et bien la situation aurait été bien différente", a conclu le prétendant à la Maison-Blanche.

J.C.