BFMTV

Miss Pennsylvanie s'inventait un cancer pour extorquer de l'argent

Brandi Lee Weaver-Gates, élue Miss Pennsylvanie en 2005, est soupçonnée d'avoir extorqué plusieurs dizaines de milliers de dollars en faisant croire qu'elle avait un cancer.

Brandi Lee Weaver-Gates, élue Miss Pennsylvanie en 2005, est soupçonnée d'avoir extorqué plusieurs dizaines de milliers de dollars en faisant croire qu'elle avait un cancer. - Brandi Lee Weaver-Gates - Facebook - Montage Bfmtv.com

Aux États-Unis, une reine de beauté a fait croire pendant des années qu'elle était atteinte d'une leucémie pour récolter des fonds destinés à régler ses prétendues factures médicales. En tout, plusieurs centaines de donateurs ont été floués par la jeune femme de 23 ans.

La police de Pennsylvanie a arrêté mardi une ex-reine de beauté après avoir mis au jour une "escroquerie assez sophistiquée", des mots du responsable de l'enquête rapportés par la chaîne locale WJAC TV. Brandi Lee Weaver-Gates, élue Miss Pennsylvanie en 2005, est soupçonnée d'avoir extorqué plusieurs dizaines de milliers de dollars à des centaines de donateurs, en organisant des levers de fonds pour soigner un cancer…qui n'existait pas.

En mars 2013, la jeune femme de 23 ans - pas encore miss - fait croire à son entourage qu'elle souffre d'une leucémie lymphoïde chronique, forme la plus fréquente de cancer du sang. Aux États-Unis, se soigner coûte très cher. Brandi Lee Weaver-Gates commence à organiser des levées de fonds pour payer ses prétendues factures médicales.

12.600 euros récoltés grâce à un bingo

Des levées de fonds devenues très rentables après son élection au concours de beauté. En avril dernier, selon les enquêteurs, l'ex-Miss Pennsylvanie a raflé la coquette somme de 14.000 dollars (12.600 euros) en organisant un événement, le "Bingo for Brandi".

Une enquête a été ouverte à la suite d'une lettre anonyme envoyée à la police de Pennsylvanie en juin dernier. "Il y était écrit qu'apparemment, elle ne connaissait pas le noms de ses médecins et plein d'autres choses dans ce style", raconte à ABC News le policier Thomas Stock. 

Destituée de son titre de Miss Pennsylvanie

Les enquêteurs ont découvert que Brandi Lee Weaver-Gates, pour rendre la supercherie indétectable, demandait à ses proches de la déposer devant un centre médical. Elle les faisait patienter dans le hall d'entrée avant de réapparaître des heures plus tard, leur faisant croire qu'elle venait de subir un traitement.

Dans un communiqué publié sur Facebook, le comité Butler's Beauties, qui organise le concours de beauté, a annoncé la destitution de la jeune femme.

Placée en détention, l'ex-Miss Pennsylvanie devrait comparaître le 19 août pour extorsion de fonds.

C. P.