BFMTV

Le Texas exécute un meurtrier malgré l'appel à la clémence du fils de la victime

Un détenu condamné à mort est transféré par un officier de police, le 15 août 2016 à la prison de San Quentin en Californie. (Photo d'illustration)

Un détenu condamné à mort est transféré par un officier de police, le 15 août 2016 à la prison de San Quentin en Californie. (Photo d'illustration) - Justin Sullivan - Getty Images North America - AFP

Le fils d'une des victimes de Christopher Young, un homme de 34 ans exécuté mardi au Texas, avait mené campagne afin que sa vie soit épargnée. Un combat que ne partageait pas une autre victime, violée par le détenu.

L'Etat américain du Texas a exécuté ce mardi un meurtrier âgé de 34 ans, malgré un ultime appel à la clémence du fils de l'homme qu'il a tué. Christopher Young a été déclaré mort le 17 juillet 2018 à 18h38 heure locale, a indiqué, dans un communiqué, le département de la Justice pénale du Texas.

Mitesh Patel, le fils de la victime, avait mené une campagne ces dernières semaines pour demander au gouverneur du Texas d'épargner le prisonnier, père de trois enfants.

"Il a tué mon père, on va le tuer: l'addition de deux maux ne fera pas un bien", avait-il déclaré aux médias. Selon la chaîne CNN, Mitesh Patel avait rendu visite lundi à Christopher Young, décrivant une rencontre émouvante pour les deux hommes.

Les derniers mots du condamné furent d'ailleurs adressé à la famille de la victime: "Je veux que la famille Patel sache que je les aime comme ils m'aiment. Assurez-vous que les enfants dans le monde sachent que je suis exécuté et que les enfants que j'ai encadrés continuent ce combat. Je suis prêt, gardien". 

Un meurtre et un viol le même jour

Un jour de novembre 2004, sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants, il avait abattu le gérant d'une supérette de San Antonio, Hasmukh Patel. Le même jour, il avait violé une femme sous la menace d'une arme devant ses trois enfants, ce qu'il avait nié en prison mais qui avait été confirmé par des tests ADN.

Cette autre victime a déclaré au San Antonio Express-News "ne pas être forcément d'accord avec la peine de mort" mais "ne pas pouvoir dire (qu'elle) épargnerait sa vie". "Il y a des choses que vous n'oubliez pas", a-t-elle ajouté. 

Christopher Young, qui était membre d'un gang violent, a assuré qu'il n'avait pas l'intention d'ôter la vie au commerçant quinquagénaire, nommé Hasmukh Patel. Il a affirmé avoir voulu tirer dans sa main et que la balle a été déviée vers sa poitrine. La scène avait été filmée par une caméra de surveillance.

Une des filles de Christopher Young avait de son côté supplié les autorités texanes de ne pas exécuter son père. Mais la commission des grâces et libérations conditionnelles de l'Etat avait écarté toute mesure de clémence en sa faveur. Le Texas est l'Etat qui exécute le plus aux Etats-Unis: Christopher Young est le huitième condamné à être mis à mort depuis le début de l'année. 

L.A., avec AFP