BFMTV

La stratégie de Donald Trump pour remporter l'élection présidentielle américaine 

Donald Trump, le 29 juillet 2016.

Donald Trump, le 29 juillet 2016. - Joe Mahoney - Getty Images North America - AFP

Selon le New York Times, la stratégie du républicain Donald Trump pour accéder à la Maison Blanche est simple: remporter trois états clefs encore indécis politiquement. Avec une victoire en Floride, Pennsylvanie et Ohio, le milliardaire, bien que distancé dans les sondages par la démocrate Hillary Clinton pourrait voir ses rêves de présidence se concrétiser.

Les conseillers du candidat républicain Donald Trump pensent avoir trouvé la méthode infaillible pour gagner l'élection présidentielle américaine, annonce le New York Times. Gagner la Floride, la Pennsylvanie et l'Ohio. Et limiter les dégâts en Caroline du Nord. 

A quatre mois du premier tour de l'élection, la démocrate Hillary Clinton devance Trump dans les intentions de vote. Les derniers sondages lui octroie 75% de chances de victoire contre 25% pour son adversaire républicain. Mais le système électoral américain fait qu'en se concentrant sur des Etats fortement pourvoyeurs en "grands électeurs" l'élection peut être renversée.

Donald Trump souhaite donc se concentrer sur trois Etats pour inverser la tendance, continue le New York Times. Il s'agit de trois Etats "tossup", c'est à dire "pile ou face", qui peuvent créer la surprise lors des résultats. Parfois appelés "swing states". 

Les Etats-Unis sont composés de 50 Etats. Parmi eux, 23 sont démocrates à plus de 70%. Cela signifie que leurs grands électeurs, qui représentent la population lors du vote au suffrage indirect, sont démocrates. Traditionnellement, il est très difficile, voire impossible de changer la couleur politique de ces Etats. 

Les républicains, eux, sont assurés de victoire dans 22 Etats.

La bataille pour la Maison Blanche se jouera donc dans la conquête des six Etats où rien n'est encore joué politiquement et qui, du fait de leur importante population, ont beaucoup de "grands électeurs": Iowa, Floride, Ohio, New Hampshire, Caroline du Nord et Géorgie. 

Pour Donald Trump, planter le drapeau républicain en Floride, en Pennsylvanie et dans l'Ohio s'impose alors comme la meilleure stratégie pour remporter la présidentielle. Ces trois Etats comptent à eux seuls environ 45 millions d'habitants, soit 67 grands électeurs sur 538

Problème pour Trump? Pour l'instant, la course n'est pas du tout gagnée dans ces Etats là. Le candidat républicain est même plutôt en retard. 

En Floride: les derniers sondages donnent Hillary Clinton en tête avec 48.8% des intentions de vote, contre 45.3%.

En Pennsylvanie: la candidate démocrate est aussi devant son adversaire, avec 48.7% contre 43.3%.

Dans l'Ohio: c'est un peu plus serré, mais l'avantage est aussi pour Hillary Clinton. Pour le moment, et selon les enquêtes d'opinion, elle devance Donald Trump avec 47.5% des intentions de vote contre 44.4% 

Mais si à la faveur d'une intense campagne, en y mettant le gros de ses moyens financiers, le candidat républicain renverse la tendance dans ces Etats, il pourrait devenir le prochain président des Etats-Unis. Toutefois, il suffit d'une victoire dans l'un de ces Etats pour Hillary Clinton pour contrecarrer ses plans. 

  • Par ailleurs, selon le New York Times, la stratégie du candidat Trump ne se limite pas à faire une campagne intense dans ces trois Etats-clés. Le milliardaire mise gros sur la théorie du complot. Pour lui, les résultats de l'élection présidentielle en 2012 en faveur de Barack Obama étaient tout simplement truqués. Lors de la victoire d'Obama, le milliardaire a remis en cause tout le système électoral américain, qui ne reflète pas les votes des citoyens, a-t-il estimé. 

En décrédibilisant le système américain, Donald Trump espère paradoxalement attirer les votes de citoyens exaspérés par la situation politique, conclut le New York Times.

Marine Henriot