BFMTV

L'auteure du livre Comment tuer son mari accusée d'avoir... tué son mari

-

- - -

C'était écrit. Une certaine Nancy Crampton-Brophy, 68 ans et auteure de plusieurs romans à l'eau de rose dont un essai intitulé Comment tuer son mari, est accusée d'avoir, à son tour, ôté la vie à celui qui partageait la sienne depuis 27 ans. 

Daniel Brophy, 63 ans, a été retrouvé en juin dernier au petit matin grièvement blessé par balle dans les cuisines de son lieu de travail, l'Institut culinaire d'Oregon, une école de cuisine où il était professeur. Les secours n'ont rien pu faire et le chef est mort des suites de ses blessures. 

Arrêtée la semaine dernière, Nancy Crampton-Brophy, accusée du meurtre, a été incarcérée au centre de détention du comté de Multnomah. On ignore pour le moment les motivations de son geste ainsi que les pistes qui ont mis la police sur sa trace. Mais une chose est sûre: son œuvre romanesque pourrait bien déceler quelques indices plutôt éclairants. 

"Les écrivains sont des menteurs"

Dans son essai Comment tuer son mari, publié en 2011 et désormais indisponible, la romancière imaginait les différentes trames qui pouvaient amener un personnage de roman à tuer son partenaire et les manières dont il pouvait s'en tirer sans laisser de trace.

Dans un extrait du texte cité par l'Oregon Live, elle écrivait ainsi: "En tant qu'auteure de romans à suspense, je passe beaucoup de temps à penser au meurtre et donc aux procédures de police. Si un meurtre est censé vous libérer de quelque chose, autant ne pas passer le reste de son temps en prison."

La meurtrière présumée a également publié un livre intitulé Le Mauvais mari, en 2015. L'histoire d'une femme qui profite d'un naufrage en Méditerranée pour échapper à un partenaire abusif. Dans Le Mauvais flic, une femme passait ses journées à fantasmer sur le fait de tuer son mari. De là à y voir une idée fixe...

Autant d'éléments troublants qui n'ont pas empêché Nancy Brophy, au lendemain du meurtre de son mari, de jouer les épouses éplorées sur Facebook. Dans un message, elle se désole que son "mari et meilleur ami" ait été tué. Elle se dit "dépassée" et confie "ne plus trouver de sens à rien". Mais la première ligne de sa biographie sur son site officiel - "les écrivains sont des menteurs" - semble éclairer ces lamentations d'un jour nouveau...

Claire Rodineau