BFMTV

Facebook: deux Belges partent au Texas à la recherche d'un "ami" suggéré par le site

Les deux jeunes hommes ont traversé l'Atlantique pour retrouver Neal

Les deux jeunes hommes ont traversé l'Atlantique pour retrouver Neal - Capture d'écran Vimeo - "Neal D Retke for President!"

Les deux jeunes hommes ont été jusqu'à traverser l'Atlantique à la recherche de "Neal", un ami suggéré par Facebook.

Facebook, ce réseau social qui regroupe autour d'un milliard d'utilisateurs quotidiens, développe notamment son réseau en suggérant aux internautes de se connecter les uns aux autres. Le géant du web a donc banalement proposé un "ami" virtuel à Victor Van Rossem, en la personne de Neal D Retke.

Rien d'exceptionnel jusque là. Mais la photo de ce quinquagénaire à la barbe blanche et fournie a intrigué Victor Van Rossem, au point que ce jeune étudiant belge s'est mis en tête de retrouver cet ami potentiel, comme l'a raconté Slate ce mercredi. 

"Je dois vérifier"

"Ce qui m’a fait tilter, c’est qu’il avait une très grosse barbe, il ressemblait à quelqu’un qu’il me semblait intéressant de rencontrer. On n'avait apparemment rien en commun, seulement un ami mutuel virtuel qui est un artiste que nous aimons tous les deux. Il avait deux fois mon âge et vivait au Texas à 8.000 kilomètres de chez moi. Je me suis dit, bon, si Facebook pense que l’on peut être ami, je dois vérifier", explique Victor Van Rossem.

Le Belge a d'abord tenté en vain d'envoyer des messages à Neal D Retke. Face à l'assourdissant silence du Texan, le jeune homme de 24 ans a finalement décidé de partir pour les Etats-unis en compagnie de Bram, un ami, pour retrouver le mystérieux Neal. Les deux étudiants en cinéma vont même filmer toute leur aventure outre-Atlantique.

Neal vit vraisemblablement à Austin: un million d'habitants. Malgré leur tentative de coller des affiches avec la photo du quinquagénaire sà travers la ville, les retrouvailles ne sont pas instantanées. C'est finalement dans une librairie où Neal a été identifié par Facebook qu'ils trouvent leur première piste sérieuse: le propriétaire connaît l'homme recherché.

Quelques jours plus tard, à l'occasion d'une lecture publique, les deux Belges vont finalement rencontrer Neal. "Ma première réaction a été une sorte de curiosité prudente, j’avais un peu peur mais j’étais excité car j’aime les choses qui sortent de l’ordinaire", a plus tard raconté ce dernier.

L'Américain va même accepter que les deux jeunes Européens viennent le filmer dans son quotidien pour alimenter le documentaire, intitulé Neal D Retke for President!. Celui qui a été l'objet de la quête insensée de deux étudiants est finalement devenu le personnage principal de leur film... et a finalement accepté Victor comme "ami" sur Facebook.

A. D.