BFMTV

Une adolescente américaine récompensée pour ses recherches pour trouver un traitement au Covid-19

Anika Chebrolu a remporté le concours scientifique 3M Young Scientist Challenge.

Anika Chebrolu a remporté le concours scientifique 3M Young Scientist Challenge. - Twitter - 3M

Anika Chebrolu, une adolescente américaine de 14 ans, a récemment remporté un concours scientifique pour ses recherches pouvant aboutir à la réalisation d'un potentiel traitement pour le SARS-CoV-2.

Et si une adolescente avait trouvé un traitement pour combattre le coronavirus? Anika Chebrolu, une collégienne américaine de 14 ans, a gagné le 13 octobre dernier un concours à destination des jeunes scientifiques, le 3M Young Scientist Lab, grâce à une découverte en lien avec la pandémie actuelle.

En se servant d'une simulation numérique regroupant plus de 682 millions de molécules, elle a réussi à en isoler une qui arrive à s'attacher à la protéine Spike du SARS-CoV-2, responsable de la pénétration du virus dans nos cellules, et à en stopper le fonctionnement.

"Beaucoup de médias se sont intéressés à mon projet comme il concerne le SARS-CoV-2 et reflète nos espoirs collectifs de mettre fin à cette pandémie. Comme tout le monde, je souhaite que l'on puisse retourner à nos vies normales très vite", a indiqué ce lundi à CNN cette habitante de la ville de Frisco, au Texas.

Un travail "exhaustif"

Anika Chebrolu, qui a obtenu une récompense de 25.000 dollars (21.332 euros), travaillait initialement sur un traitement pour lutter contre le virus de la grippe. Mais "l'extrême gravité de la pandémie du coronavirus" l'a amenée à changer la direction de ses recherches.

"Après avoir passé autant de temps à faire des recherches sur les pandémies, les virus et les découvertes médicales, il était fou de penser que j'étais finalement en train de vivre une telle période", s'est étonnée la jeune Américaine d'origine indienne.

Pour la scientifique Cindy Moss, qui faisait partie du jury du concours, son travail était "exhaustif" et s'appuyait "sur de nombreuses bases de données". "Sa détermination dans le fait de se servir de son temps et de son talent pour faire du monde un endroit meilleur nous donne à tous de l'espoir", a-t-elle ajouté auprès de CNN.

La collégienne espère désormais, en s'associant avec des scientifiques et des chercheurs, pouvoir transformer sa découverte en un véritable remède contre le coronavirus.

Clément Boutin Journaliste BFMTV