BFMTV

Un jeune père facturé 35 euros pour tenir son bébé à la naissance

Pour payer la "ridicule" note de 39 dollars de son "peau contre peau" avec son bébé, Ryan Grassley  a lancée une campagne de financement participatif.

Pour payer la "ridicule" note de 39 dollars de son "peau contre peau" avec son bébé, Ryan Grassley a lancée une campagne de financement participatif. - Gofundme

L'Américain Ryan Grassley est un père comblé. Mais il aurait préféré que cet hôpital de l'Utah, aux Etats-Unis, s'abstienne de tarifer le moment où il a pu tenir son bébé dans les bras pour la première fois.

"Voulez-vous faire un 'peau contre peau'?" En américain, un "skin to skin". Ryan Grassley dont l'enfant est né le 4 septembre dans un hôpital de l'Utah, aux Etats-Unis, a bien sûr répondu positivement à la question. Mais il était loin de se douter pas que ce geste lui serait facturé 39,35 dollars, soit 35 euros, rapporte CBS Salt Lake City.

L'heureux papa ne pouvait non plus savoir que la facture dont une photo a été postée sur Imgur, plate-forme de partage de photographies sur Internet, deviendrait virale. 

"L'infirmière m'a laissé tenir le bébé sur la poitrine de ma femme. Elle a même emprunté mon appareil photo pour prendre quelques photos pour nous. Tout le monde réagissait très bien, nous avons le souvenir d'une expérience positive. Mais nous avons ricané en découvrant la facture", explique-t-il sur Reddit.

Une levée de fonds pour "régler" la note

Le jeune père de famille explique avoir posté la facture parce qu'il la trouvait amusante. Sur Imgur, le post a cumulé près de cinq millions de vues. Pour parfaire la plaisanterie, Ryan Grassley a lancé une levée de fonds en ligne pour payer les 39 dollars. Il a expliqué que l'argent en trop servirait à pratiquer une vasectomie, parce qu'il "ne veut plus traverser ces nuits sans sommeil une nouvelle fois". Le nouveau père tient à préciser que son expérience à l'Intermountain HealthCare’s Utah Valley Hospital a été très positive et qu'il ne faut y voir nulle animosité.

Tenue au secret professionnel, la porte-parole de l'hôpital n'a pas évoqué directement le cas de ce couple dont le fis est né par césarienne. Mais Janet Frank a expliqué la raison de cette facturation. "Dans le cas d'une naissance par césarienne, explique-t-elle, la présence d'un personnel soignant supplémentaire est requise pour prendre soin de la maman, d'où un surcoût".
David Namias